Energies renouvelables, un terme qui rebondit sur toutes les lèvres aujourd'hui. Vendredi, nous vous parlions de trois mobiles « verts » , maintenant, place à un produit de la même gamme : un panneau solaire permettant de recharger les petits appareils électroniques (mobile, GPS, appareil photo numérique) en toute autonomie. Mis au point par l'Américain Brunton, le SolarPort 4.4 est un panneau polycristallin dépliable à la façon d'un portable (voir en illustration) qui pèse un peu plus d'un demi kilo pour des dimensions correctes (23,6 x 15,2 x 3,8 cm). Il peut recharger jusqu'à trois appareils en même temps via des ports USB. Brunton fournit en outre un boîtier pour recharger des piles ou autres batteries. Le constructeur, qui vend le SolarPort 119 dollars, a indiqué à Digital World qu'il fallait compter entre 4 et 6 heures pour charger un téléphone ou un appareil photo par grand soleil. Une source d'énergie propre donc, renouvelable aussi mais lente...

Après avoir laissé sa gamme de souris végéter pendant près d'une année, Microsoft profitait de la rentrée 2006 pour dévoiler divers nouveaux mulots dont certains sont pour le moins originaux et inattendus. Bien que son concurrent de toujours, Logitech, lui ait grillé la politesse sur le créneau des souris haut de gamme avec le lancement de sa MX Revolution (voir à ce propos notre article), Microsoft fait cette année feu de tout bois en proposant de nouvelles souris pour tous les types d'usage possibles et imaginables.

    <br />
    C'est ainsi que nous avons droit à la Microsoft Wireless Laser Mouse 8000, nouveau fleuron de la marque, mais également à la Microsoft Natural Wireless Laser Mouse 6000, la première souris réputée ergonomique, ainsi qu'à la Microsoft Wireless Notebook Presenter 8000, une souris destinée aux ordinateurs portables, sans oublier la Microsoft Habu, une souris dédiée aux joueurs. Forts de ces quatre nouveaux mulots plutôt novateurs, nous nous proposons de vous les présenter en détails au travers des pages qui suivent. Et comme vous le verrez, chacune de ces nouvelles souris, en plus d'être déjà prête pour Windows Vista, a des singularités pour le moins inattendues !
    <br />

    <br />

Face au succès incontestable de YouTube, une alliance de plusieurs groupes de média prépare la contre-attaque.

Selon l'agence de presse Reuters, plusieurs grands groupes de média préparent un site concurrent au célèbre YouTube.

100 millions de passages par jour qui ne laissent pas indifférents

Pour rappel, YouTube est un portail de partage de vidéos en ligne qui rencontre un énorme succès depuis sa création, avec plus de 100 millions de vidéos qui sont visionnées quotidiennement.

Cette plate-forme a été créée en 2005 par Chad Hurley, Steve Chen, et Jawed Karim, trois anciens employés du service de paiement en ligne PayPal. Il a été racheté au mois de novembre dernier par la pieuvre Google.

S'affichant parmi les meilleures hausses en termes d'audience, signant avec des grands groupes comme la NHL, CBS et Verizon Wireless et s'étant récemment doté une nouvelle fonctionnalité, YouTube continue d'inquiéter sérieusement les grands groupes de média américains.

La contre-offensive se prépare

Ainsi, selon le Wall Street Journal, les groupes CBS, Fox ( groupe News Corp ), NBC Universal et Viacom sont en pourparlers depuis le début de l'année afin de mettre en place une plate-forme de téléchargements. Il serait question d'y proposer les extraits vidéo provenant de leurs chaînes de télévision respectives.

De cette manière, ils espèrent proposer des vidéos de bien meilleure qualité que celles réalisées artisanalement par les internautes et surtout tirer pleinement profit du marché grâce à la publicité.

Il reste désormais à voir si cet accord aboutira à quelque chose de concret et si, le cas échéant, il permettra de contenir la forte croissance d'audience que connait YouTube.

Passer trop de temps sur internet, mauvaise habitude ou véritable trouble du comportement? Une équipe de chercheurs américains tente de prouver qu'un tel comportement, qui touche selon leurs conclusions un internaute sur huit, mérite un diagnostic médical.

    <br />
    Près de 14% des internautes américains montrent au moins un signe de "cyberdépendance", selon une étude publiée par l'école de médecine de l'université de Stanford, en Californie (ouest).
    <br />

    <br />
    Cette étude épidémiologique, menée par téléphone auprès de 2.513 personnes réparties dans les 50 Etats américains, est la première de cette envergure destinée à mesurer l'utilisation excessive d'internet et les problèmes qu'elle peut engendrer.
    <br />

    <br />
    Les sondés, dont près de 69% sont des internautes réguliers, sont "5,9% à penser que leurs relations souffrent d'une utilisation excessive d'internet; 8,7% essaient de cacher le temps superflu passé en ligne; 13,7% d'entre eux ont des difficultés à se passer d'internet pendant plusieurs jours consécutifs; 8,2% considèrent Internet comme une échappatoire à leurs problèmes ou à leur mal-être; 12,3% ont essayé de réduire leur utilisation d'Internet. Enfin, 12,4% restent souvent en ligne plus qu'escompté", révèle l'étude.
    <br />

    <br />
    "Depuis trois ou quatre ans, nous recevons dans notre clinique des personnes qui expliquent qu'internet a un impact négatif sur leur vie", explique l'auteur de cette étude, Elias Aboujaoude, directeur de la clinique des troubles du contrôle des impulsions au département de psychiatrie et de médecine comportementale à Stanford.
    <br />

    <br />
    "Elles ont été licenciées ou leur conjoint menace de les quitter parce qu'elles passent trop de temps en ligne", cite-t-il comme exemples.
    <br />

    <br />
    "Ces patients commencent par justifier le temps qu'ils passent sur internet. Une sanction au travail, un licenciement, ou la menace d'être quitté par leur conjoint leur fait comprendre qu'un comportement en apparence innocent peut créer beaucoup de problèmes", assure le médecin.
    <br />

    <br />
    Ce temps excessif passé sur internet ne se limite pas à des sites pornographiques ou de casinos en ligne: il s'étend "des blogs à la vérification de ses courriels toutes les cinq minutes, ou aux sites spécialisés sur la bourse et les marchés financiers", selon le docteur Aboujaoude.
    <br />

    <br />
    La cyberdépendance, peu étudiée jusqu'à maintenant, n'est pas reconnue comme une pathologie mentale à part entière: "une part significative de la population présente des signes suffisamment tangibles pour qu'il s'agisse d'un véritable problème, même si on ne peut pas encore parler de dépendance à internet", tempère le médecin.
    <br />

    <br />
    Ce dernier prévoit de conduire d'autres études sur le sujet, en particulier en réalisant des entretiens psychiatriques individuels avec les patients qui souffrent d'un excès d'internet: "il s'agit d'éliminer d'autres causes qui pourraient expliquer qu'on passe tant de temps sur Internet", explique-t-il.
    <br />

    <br />
    "L'anxiété sociale et les difficultés à interagir avec d'autres personnes face à face peuvent conduire à passer des heures en ligne; même chose pour le dépressif qui ne parvient pas à sortir de chez lui, et qui reste à la maison à jouer sur Internet".
    <br />

    <br />
    Outre la facilité d'accès, la possibilité de redéfinir son existence peut expliquer l'attraction que suscite Internet, et en particulier au sein des communautés virtuelles: "Il est difficile de faire la différence entre votre vie virtuelle et la vraie vie, et c'est une pente très savonneuse pour ceux qui s'impliquent sur ces sites", prévient-il.
    <br />

Après avoir fait ses premiers pas dans le marché du GPS cet été, avec les LN 710 et 715, LG continue sur sa lancée avec deux nouveaux modèles de GPS autonomes et un produit plus ambitieux, un « tout-en-un multimédia ».

    <br />
    <b>Les LN700 et LN704</b> 
    <br />

    <br />
    Les LN700 et LN704 sont dotés d'un écran de 4 pouces (10 cm) d'une résolution de 320 x 240 pixels et d'une luminosité de 450 cd/m2. Pour la navigation et le guidage, ces deux GPS autonomes s'appuient sur une puce GPS Sirf Star III et la cartographie Navteq. Ces modèles se différencient l'un de l'autre uniquement par les cartes qu'ils intègrent, le LN700 étant livré avec la cartographie de la France et le LN704 avec celle de l'Europe. Ils disposent des classiques fonctions de choix d'itinéraire « le plus court », « le plus rapide » ainsi que d'une fonction permettant d'éviter les embouteillages. Ils intègrent également une option « point d'intérêt » qui permet d'identifier les stations d'essence, parking, hôtels, etc., présents à proximité. Ces deux GPS bénéficient enfin d'une fonction de guidage vocal.
    <br />


Intel lance un site internet sur lequel il sera possible de télécharge un film le jour même de sa parution en salle. L'entreprise s'allie avec Morgan Freeman.

Intel et l'acteur américain Morgan Freeman se sont associés pour lancer un site internet dont le but est de proposer des films indépendants sur le web en même temps que leur sortie en salles.
La coentreprise ClickStar, montée par Intel, Morgan Freeman et la maison de production Revelations Entertainment de son associé Lori McCreary, lancera son nouveau site internet le 1er décembre, le jour de sortie au cinéma du film à petit budget de Morgan Freeman intitulé "10 Items or Less".
Deux semaines plus tard, le film pourra être téléchargé sur cstar.com et, si, pour ce cas, les dates de sorties en salle et sur internet ne coïncident pas exactement, le directeur général de Clickstar James Ackerman a déclaré que le but était de pouvoir télécharger les films le même jour. Le prix du téléchargement d'un film n'est pas encore déterminé.

Facilité de connexion

Le site web envisage aussi de proposer un contenu gratuit et inédit, dont une chaîne baptisée "Jersey Docs", animée par l'acteur Danny DeVito qui y présentera des documentaires. Le programme "Golden Age of Movies" proposera les commentaires du réalisateur Peter Bogdanovich sur des films classiques.
Même avec un délai de quatorze jours, cela va à l'encontre des pratiques hollywoodiennes, où il se passe quelques mois avant que le film ne sorte en DVD ou ne soit disponible via internet.
ClickStar prend place dans la stratégie d'Intel de promotion de son nouvel ordinateur Viiv, qui agit comme un décodeur sans fil transmettant du contenu multimédia tiré du web aux téléviseurs.
La facilité de connexion entre le web et les téléviseurs sera un élément clef du succès attendu pour les services de téléchargement de films tels que ceux d'Apple Computer, Amazon.com, CinemaNow et Movielink.
"C'est sujet à controverse, mais cela va augmenter la portée du film et l'efficacité du marketing", a déclaré James Ackerman. "Je ne pense pas que nous aurons un fort impact sur la fréquentation des cinémas."
James Ackerman se base sur le fait que les films comme "10 Items" sont à petit budget et ne sont souvent distribués que dans les grandes villes. Leur sortie sur internet permettrait aux amateurs dans de petites villes et à l'étranger de voir des films qu'ils n'auraient pas pu voir autrement.

24 milliards de billets vendus par an

Les sorties simultanées sur internet et au cinéma suscitent déjà l'opposition de Hollywood et des propriétaires de cinémas qui pensent que cette pratique affectera les 24 milliards de dollars de ventes annuelles de billets réalisées dans le monde entier, parce que les gens prendront l'habitude de regarder les films à domicile.
John Fithian, le président de la National Association of Theater Owners (l'Association nationale des propriétaires de cinémas), dont les membres contrôlent près de 29.000 salles, s'oppose fermement au principe d'une sortie sur internet le même jour, ou en simultané.
"Nos membres (...) estiment que la sortie en simultané dans les cinémas et à domicile sous quelque format que ce soit est une mauvaise idée pour l'industrie et pour les consommateurs", a-t-il déclaré.
L'initiative de ClickStar est nouvelle, mais pas inédite. Les hommes d'affaires texans Todd Wagner et Mark Cuban ont sorti plus tôt dans l'année le film expérimental du réalisateur de Steven Soderbergh "Bubble" ("Bulle") simultanément au cinéma, en DVD et sur le câble.
Le marché du téléchargement de films reste faible, mais les analystes s'attendent à une croissance rapide, liée à l'augmentation des connexions haut-débit dans les foyers, rendant le téléchargement d'un film plus rapide, et à l'utilisation croissante de l'ordinateur pour lier internet et la télévision. (Reuters).

Voilà qui devrait asseoir un peu plus la domination de YouTube dans le monde virtuel, malgré l'arrivée de nouveaux concurrents et la résistance de Dailymotion, qui propose d'ailleurs le même service (Webcam Upload) depuis longtemps maintenant. La société récemment rachetée par Google propose ainsi depuis hier une option diablement INtéressante. Disponible ici-même, ce service vous permet de publier votre vidéo directement sur YouTube sans la stocker et la travailler sur votre disque dur. De quoi un peu plus resserrer la communauté de YouTube, l'un des points forts de la plateforme vidéo.