Combien sommes-nous à nous être posé cette question avant d'acheter un baladeur mp3 : batteries rechargeables via interface USB ou piles ? Les batteries, c'est très bien mais si on part en voyage, loin, dans le désert, sans PC, ou même juste sans électricité pour brancher son portable ? Il y a tellement de "et si" potentiels et plus ou moins improbables mais quel dilemme !

Heureusement, Brando pense à tout. Le constructeur vient ainsi de lancer la commercialisation d'un chargeur universel (mais surtout USB) fonctionnant à l'énergie solaire.
Un gadget pour beatnik

L'universalité en question signifie jusqu'à 9 Volts. En clair, le baladeur mp3, les téléphones portables ou même la DS peuvent se recharger via l'engin. De nombreux adaptateurs sont fournis, en plus de l'inévitable port USB.

Brando ne se gêne d'ailleurs pas pour vanter les mérites écologiques de son chargeur. Certes, mais pense-t-il à ceux qui partent en vacances en Bretagne avec son produit et qui auraient bien besoin d'un peu plus de rechauffement climatique pour recharger leur portable en moins de deux semaines ?

Brando chargeur USBNotez en outre qu'il est difficile à glisser dans son maillot de bain. Le chargeur mesure en effet 137 x 79 x 24 mm pour 240 grammes.

Enfin pour limiter les risques, ce chargeur universel peut se brancher sur secteur et donc perdre beaucoup de son charme. Brando ne fournit malheureusement aucune performance chiffrée de son engin, difficile de se rendre compte de son efficacité.


Les ministres des Télécommunications des Vingt-Sept ont innové en fixant des plafonds pour les frais d’itinérance (roaming) des opérateurs de téléphonie mobile, puisque c’est la première fois que l’UE s’immisce de manière aussi directe et autoritaire dans la tarification des entreprises.

« C’est une épée de Damoclès qu’il ne faut utiliser qu’en dernière instance », a dit le ministre allemand de l’Economie, Michael Glos, dont le pays préside pour l’instant l’Union. Les Vingt-Sept ayant adopté un texte en tous points identique à celui qui avait été approuvé par le Parlement européen en mai dernier, les avantages seront très rapidement ressentis par les 490 millions de citoyens européens. Les gouvernements et les députés européens se sont résignés à agir après que les opérateurs eurent refusé de réduire des frais d’itinérance jugés unanimement trop élevés.

Tarifs dégressifs

« Nous sommes à la fin d’une saga de sept ans, d’une longue lutte contre la tarification excessive », a déclaré la commissaire européenne chargée du dossier, Viviane Reding, qui a lancé le mouvement il y a environ un an. Aujourd’hui, par le simple fait de passer une frontière, un utilisateur de portable voit le coût d’une communication multiplié en moyenne par quatre : un client français passant un appel local en Italie paie de 0,50 à 1,18 euro par minute, contre 10 centimes pour un client italien faisant de même. Le règlement prévoit que le prix d’une communication passée par un touriste ou un homme d’affaires dans un autre pays que celui où il a souscrit son abonnement soit plafonné la première année de l’accord à 49 centimes d’euro la minute. La limite sera de 24 centimes pour un appel reçu à l’étranger. Les prix de gros facturés aux entreprises de téléphonie par un autre opérateur seront, quant à eux, plafonnés à 30 centimes. Dans les deux cas, les tarifs seront dégressifs. Les appels sortants seront plafonnés à 43 centimes dans trois ans, les appels reçus à 19 et les prix de gros à 26. Ce dossier a été très médiatisé, les députés européens voulant absolument obtenir pour les voyageurs une baisse importante face aux Etats membres — France, Allemagne et Royaume-Uni en tête — qui défendaient leurs opérateurs. Même les montants les plus élevés proposés par les gouvernements au cours de la négociation avaient été jugés trop bas par les opérateurs, comme le président de France Télécom, Didier Lombard, qui les avait comparés à une planification communiste et avait menacé d’acheter des équipements chinois pour rester compétitif. Certains opérateurs ont menacé d’augmenter leurs tarifs domestiques pour compenser le manque à gagner, mais Viviane Reding ne croit pas à cette menace en raison de la concurrence très forte qui sévit sur le plan national. « Ce serait s’éjecter du marché », a-t-elle ironisé en annonçant que la prochaine initiative viserait les frais d’itinérance des SMS et des transferts de données.

Un énorme marché

Il reste à savoir quand les consommateurs bénéficieront exactement des tarifs réduits après la publication du règlement dans le Journal officiel de l’UE. Les plafonds ne seront pas appliqués pendant une période de deux mois après l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs que les opérateurs devront offrir à leurs clients. Pendant cette période, les utilisateurs pourront choisir une formule. Certains opérateurs peuvent proposer des tarifs inférieurs aux plafonds dans des configurations précises. Mais si le consommateur n’a pas effectué de choix, les plafonds s’appliqueront automatiquement après deux mois. Les législateurs européens espèrent que l’imminence de l’entrée en vigueur de ce mécanisme accroîtra la concurrence et incitera les opérateurs à offrir des prix plus bas dès cet été, période des vacances où les touristes sont nombreux à voyager. Quelque 147 millions de citoyens de l’UE — 37 millions de touristes et 110 millions de professionnels — utilisent chaque année leur téléphone à l’étranger. Le « roaming » représente un chiffre d’affaires annuel de 8,5 milliards d’euros.


Nouvelle opus pour le TWIN, téléphone GSM et Wifi hybride de Neuf Cegetel ? Le TWin TACT, son nouveau nom, est maintenant doté d’un écran tactile et donc accompagné d’un stylet. Compatible Wifi 802.11g, il est bien plus fin que son ancêtre vieux de quelques mois : il ne fait plus que 12,5 mm d’épaisseur. Son écran LCD de 320 x 240 pixels est mis en avant pour profiter de l’offre de 20 chaînes de télévision illimitée proposée par TWIN.

    <br />
    Par ailleurs, doté d’une connectivité Bluetooth, il profite encore d’un appareil photo de 1,3 mégapixel et d’un lecteur de carte mémoire Micro SD. 
    <br />

Sony a annoncé la création d’un écran OLED de 2,5 pouces. Doté de 16 millions de couleurs, sa plus grande caractéristique est qu’il ne fasse que 0,3 mm d’épaisseur, soit l’équivalent d’une feuille de papier. Avec une résolution de 160 x 120 et un taux de contraste de 1000 :1, on peut dire que cet écran est une réelle avancé pour le domaine des nouvelles technologies.

Plus fins, plus élégants et orientés multimédia, les nouveaux portables sont aussi des objets de plaisir.

    <br />
    ON LE SAIT, les téléphones mobiles ne sont plus uniquement des outils de communication. Tour à tour baladeurs MP3 ou appareils photo, ils s'accaparent de fonctions de plus en plus évoluées. Mais surtout, ils deviennent des accessoires de mode dont l'élégance doit convaincre le consommateur d'abandonner son modèle du moment.
    <br />

    <br />
    Bien sûr, les constructeurs misent aussi sur des fonctions complémentaires. Objet numérique nomade, le téléphone portable se transforme parfois en Caméscope ou en navigateur GPS. Déjà, les appareils les plus sophistiqués permettent de se connecter à Internet et d'échanger des messages électroniques. Les nouvelles normes de communication, UMTS, EDGE et HSDPA en tête, apportent davantage de débit pour télécharger et échanger plus rapidement des images, des jeux et des vidéos. Et certains peuvent même communiquer en Wi-Fi pour remplacer un téléphone de maison en passant par Internet.
    <br />

    <br />
    Dans les mois à venir, la principale innovation sera la réception d'émissions de télévision sur le téléphone portable. Après une série d'expérimentations, les premiers réseaux commerciaux de télévision mobile devraient être lancés à l'occasion de la Coupe du monde de rugby qui se déroulera en France entre le 7 septembre et le 20 octobre prochains. Samsung, LG, Sagem et Nokia ont annoncé des mobiles compatibles avec la norme DVB-H de transmission de programmes télévisés. Une évolution de cette norme, le DVB-SH, permettra de compléter la diffusion hertzienne en ville par un système de diffusion par satellite. Plusieurs constructeurs, comme Alcatel, Sagem, Samsung et Archos, travaillent déjà sur des appareils à cette norme.
    <br />

    <br />
    <b>Un meilleur confort visuel</b>
    <br />

    <br />
    Autre nouveauté : la lecture de sortes de codes-barres qui donnent accès, à partir du téléphone portable, à des contenus complémentaires. Un film vous intéresse ? Prenez une photo du code-barres imprimé sur l'affiche et vous pourrez voir sa bande-annonce. Perdu en ville ? Photographiez le code-barres de l'abribus et votre écran affichera le plan du quartier. C'est le principe de la technologie Mobile Tag, inventée par la société française Abaxia. Pour le consommateur, elle permet d'éviter de taper une adresse Internet. Pour les entreprises, elle ouvre de nouvelles perspectives publicitaires. Mieux : la SNCF, la RATP et les opérateurs télécoms planchent actuellement sur une norme de billet électronique qui permettra de télécharger un bon de transport sur mobile et de passer les contrôles automatiques sans faire la queue au guichet ni présenter de ticket.
    <br />

    <br />
    Mais toutes ces fonctions ne suffisent pas à transformer le portable en véritable objet de plaisir. C'est là qu'interviennent les designers. Ils redoublent d'imagination pour imposer de nouvelles lignes et de nouvelles relations entre l'utilisateur et le produit, comme le montre notre sélection. Trop lourds, trop gros, les appareils hybrides de type « Smartphone » semblent condamnés au regard des appareils extraplats à écran tactile. La tendance est d'escamoter le clavier comme sur le Samsung Ultra Smart F700, voire de le supprimer au profit d'un clavier virtuel qui s'affiche sur l'écran, comme le font Apple et LG. 
    <br />

    <br />
    L'écran, forcément tactile, s'agrandit pour offrir un meilleur confort visuel, surtout pour la navigation sur Internet, et pour s'adapter à la présentation de photos et à la lecture de vidéos. L'appareil photo intégré gagne en précision, ses capacités de stockage augmentent. Et le design du téléphone s'affine à mesure qu'il abandonne son simple aspect utilitaire pour rejoindre l'univers des objets numériques multifonctions.
    <br />

    <br />
    <b>Samsung Ultra Smart F700 (1)</b>
    <br />

    <br />
    Un téléphone multimédia extrafin qui communique à grande vitesse (7,2 Mbps en HSDPA) et prend des photos en haute résolution grâce à un capteur de 5 mégapixels. Il sait aussi afficher des vidéos, jouer de la musique, échanger des courriers électroniques et accéder au Web. Son écran tactile de 2,8 pouces donne l'impression d'appuyer réellement sur des touches. Mais en complément, Samsung propose un clavier coulissant caché sous l'écran. Lancement prévu en juillet.
    <br />

    <br />
    <b>LG KE850 Prada (2)</b>
    <br />

    <br />
    Habillé par le styliste italien, cet élégant téléphone bénéficie d'un écran tactile de 3 pouces qui permet d'afficher un clavier virtuel et de naviguer dans ses fonctions du bout du doigt ou à l'aide d'un stylet. Multibande GSM et EDGE (mais pas 3G), il fait aussi baladeur multimédia, compatible MP3 et Mpeg4, et radio FM et sait lire les documents Microsoft Office. Enfin, il est doté d'un appareil photo de 2 mégapixels. Disponible moyennant 600 eur.
    <br />

    <br />
    <b>Fujitsu Multi Slider (3)</b>
    <br />

    <br />
    Le téléphone de demain vu par Fujitsu : coque blanche translucide, boutons de navigation noyés sous une surface tactile et clavier coulissant dans quatre directions, dont les touches et les fonctions proposées changent selon qu'il est poussé vers le haut, le bas, à droite ou à gauche... Un moyen de contrôler d'une seule main les réglages de l'appareil photo, la composition d'un numéro, la lecture audio et vidéo ou la rédaction de messages. Commercialisation prévue à la fin de l'année.
    <br />

    <br />
    <b>DoCoMo D800i DS (4)</b>
    <br />

    <br />
    Une approche ludique du téléphone : avec deux écrans, il présente en effet un petit air de console de jeu, façon Nintendo DS. D'ailleurs, si le premier écran sert à afficher un clavier virtuel et à saisir des informations à l'aide d'un stylet, il permet aussi de pratiquer des jeux, de concert avec l'autre écran, et de rédiger des messages manuscrits à transmettre par courrier électronique. Bientôt commercialisé au Japon.
    <br />

    <br />
    <b>Nokia N800 (5)</b>
    <br />

    <br />
    Le multimédia et l'Internet mobile vus par Nokia : une tablette à écran tactile avec reconnaissance de l'écriture manuscrite, équipée d'une webcam et de haut-parleurs stéréo, compatible Wi-Fi et accompagnée d'une quantité de logiciels dont un navigateur Web et un programme de messagerie instantanée. Et si le N800 sait aussi lire des fichiers audio et vidéo de toutes sortes, il ne fera téléphone que si on y installe un logiciel comme Skype. 399 eur
    <br />

    <br />
    <b>Apple iPhone (6)</b>
    <br />

    <br />
    Très attendu, ce téléphone combine les principes de l'iPod et la puissance du système Mac OS X. Son large écran tactile permet d'afficher des photos et des vidéos, de choisir des morceaux de musique par leur pochette, mais aussi de naviguer sur Internet en utilisant deux doigts pour zoomer et se déplacer dans les pages. Compatible Wi-Fi, il permet aussi de communiquer par visioconférence. Disponible en juin aux États-Unis (à partir de 500 dollars) et pour la fin de l'année en Europe.
    <br />

En passant de 8% des ventes de téléphones mobiles à 15% en 2007, le téléphone mobile "slim", dont l'épaisseur est inférieure à 15mm, devrait être le produit tendance de cette année, selon GfK. Le marché de la téléphonie mobile dans son ensemble devrait également croître. L'institut d'études marketing l'estime à 11% pour l'année 2007, soit 22,2 millions d'unités vendues, contre 19,9 en 2006.

    <br />
    Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte dans l'achat d'un téléphone mobile selon GfK. Pour l'esthétisme, la taille du modèle importe. D'où le succès des téléphones "slim". La couleur a son importance mais cette dernière est plus soumise à un effet de mode que la taille. La dernière tendance en la matière a été le rose qui a rencontré un franc succès auprès de la gent féminine. D'autant plus que les consommatrices pouvaient trouver les accessoires assortis (oreillettes Bluetooth, étui, etc.). A croire que le téléphone portable devient de plus en plus un objet personnel et personnalisé. Autre preuve de cet aspect identitaire, les téléphones mobiles issus de la collaboration entre fabricants et marques hors secteur. Dolce&Gabbana, Porsche, Hummer, Airness, et d'autres marque prestigieuses se sont associées aux leaders du marché ou ont tout bonnement créé leur propre marque de téléphone mobile.
    <br />

    <br />
    D'un point de vue fonctionnel, à n'en pas douter le multimédia a offert une seconde vie à la téléphonie mobile. Parmi les différents médias, c'est la musique et plus particulièrement le lecteur MP3 qui tire son épingle du jeu. Au cours du premier semestre 2007, la part des téléphones mobiles Mix Musique (lecteur MP3 et emplacement carte mémoire) représente 42% des ventes globales, quand ellle n'était que de 15% au premier trimestre 2006. L'institut GfK estime que la progression risque de s'accentuer étant donné que seulement 14% des utilisateurs déclarent écouter de la musique avec leur téléphone. Inversement, chez les 15-20 ans, le taux est de 59%
    <br />

    <br />
    La photo connait également une croissance importante. Les mobiles dotés d'un capteur photo mégapixel représentent 21% des ventes en mars 2007. Et 46% des possesseurs de tels appareils déclarent prendre des photos. Selon GfK, les téléphones mobiles ayant accès à Internet (Edge et 3G) devraient représenter près de deux ventes sur trois en 2007. 
    <br />

    <br />
    Cet engouement pour la téléphonie mobile n'est qu'une première phase quand on sait que les prochaines générations - et certaines commencent déjà à arriver - feront office de téléviseur TNT, de GPS, de disque dur portable ou encore de moyen de paiement.
    <br />