Nokia annonce qu'il externalise la conception de ses puces pour se concentrer sur les technologies des modems et des protocoles ainsi que sur les applications et les services. Un changement de stratégie qui profite, entre autres, à STMicroelectronics qui fournira les puces relatives à la technologies UMTS (3G) dans les mobiles du Suédois. Dans ce cadre, 200 des 400 personnes qui travaillaient en interne au département R&D rejoignent le Franco-italien. Une habitude pour ce dernier qui, dans le cadre de son partenariat avec IBM, recevra également le renfort de certaines équipes du géant américain.
En licenciant sa technologie à STMicroelectronics, Nokia espère économiser de l'argent mais aussi étendre les revenus issus du licensing puisque son partenaire pourra vendre ces puces au reste du marché.

    <br />
    Texas Instrument (1er fournisseur de Nokia en termes de puce), Broadcom et Infineon Technologies sont les autres fournisseurs de puces du constructeur suédois.
    <br />
    <b>
    <br />
    source: lemondeinformatique.fr</b>

Selon ses chiffres du second trimestre 2007, la firme Nokia annonce avoir vendu 1 million de mobiles par jour lors de cette même période. La part de marché de Nokia est de 38 % pour la marque qui est incontestablement le numéro un mondial des appareils mobiles.

Tout va bien pour Nokia. Chiffre d'affaires en hausse, parts de marché en hausse, augmentation du volume d'affaire généré par la plupart des divisions du groupe. A l'occasion de la parution de ses résultats financiers pour le second trimestre 2007, Nokia a confirmé sa première place du marché mondial des téléphones mobiles avec 100,8 millions de mobiles écoulés.

Contrairement à Motorola, pour qui tout va mal avec seulement 13,5% de parts de marché et ayant du laisser sa place de numéro 2 du secteur à Samsung, Nokia conforte sa position de leader avec désormais 38% de parts de marché (contre 34% au premier trimestre). Comparativement à la même époque l'an passé, Nokia a donc augmenté de 4% ses parts de marché, sans doute grâce à la chute de Motorola... mais également grâce aux excellentes ventes des mobiles milieu et haut de gamme.

En effet, malgré le lancement de mobiles d'entrée de gamme pour les marchés emergents, ce sont les secteurs des mobiles plutôt onéreux qui ont permis à la marque de gagner rapidement du terrain au détriment de ses concurrents directs. Les mobiles Nokia 6300, Nokia N95 et Nokia E65 ont d'ailleurs obtenu « d'excellents chiffres de vente », précise la marque.

Au niveau des résultats financiers à proprement parler, Nokia a vu son chiffre d'affaires augmenter de 28% à 12,6 milliards d'euros. Son bénéfice net a quant à lui plus que doublé pour atteindre 2,83 milliards d'euros le trimestre dernier. Dans les prochains mois, cette situation devrait s'accentuer pour Nokia avec la sortie de la nouvelle plateforme de jeux N-Gage et avec la sortie d'un kiosque de téléchargement de musique.

source: clubic.com

Voici le Samsung i550, un nouveau photophone qui ne devrait pas tarder à être annoncé officiellement et qui devrait aller titiler la concurrence et plus particulièrement Nokia et Sony Ericsson puisqu'il vous proposera le HSDPA, un écran de 2,6", un APN de 3,2 Megapixels, un GPS intégré, 128Mo de mémoire interne, port mémoire microSD, prise jack 3,5mm, le tout dans un design tout métal et tournant sous Symbian S60 avec une taille de 115x53x13,8mm. Pas plus d'info pour l'instant.

    <br />
    <b>source : www.journaldugeek.com</b>


Softbank Mobile vient de dévoiler le téléphone portable Fullface 913SH de Sharp au Japon. Les spécifications montre qu'il ne sera pas un téléphone entrée de gamme car il possède les connectivités HSDPA et Bluetooth A2DP, un grand écran QVGA 262k couleurs 2.8", un APN 2 mégapixels, et un slot pour carte mémoire SD (jusqu'à 2Go). Je suppose que le design coulissant est assez grand pour loger une carte SD au lieu de microSD, un choix qu'ont fait d'autres fabricants de téléphones portables. Vous avez le choix entre rose vif, noir, argent, rose, vert, bleu clair, orange, et gold. Le 913SH est actuellement disponible au Japon à un prix non dévoilé.

    <br />
    <b>source : www.ubergizmo.com</b>

Le feu vert pour la fabrication des XO, les ordinateurs portables conçus pour les enfants des pays pauvres, a été donné. Les XO, élaborés dans le cadre du programme OLPC (One laptop per child), devraient sortir des chaînes de production en octobre - et non septembre, comme indiqué jusque-là. Au moment de leur commercialisation, il devrait y avoir 3 millions de machines disponibles au prix unitaire de 176$.

Au début du projet, la barre avait été fixée à 100$, et les animateurs du projet espèrent toujours pouvoir parvenir à moyen terme à ce tarif. A noter qu'Intel, qui a rejoint récemment le projet OLPC cofondé par son concurrent AMD, a lancé un projet concurrent qui a accouché d'un Classmate PC à 225$.

Ce sont les Etats impliqués dans le projet qui achèteront ces ordinateurs afin de les redistribuer à leurs écoliers. Sont déjà inscrits : Argentine, Brésil, Cambodge, Costa Rica, République Dominicaine, Egypte, Etats-Unis, Grèce, Libye, Nigeria, Pakistan, Pérou, Rwanda, Tunisie et Uruguay.

source: lemondeinformatique.fr

Sécurité - En exploitant une vulnérabilité dans le navigateur Safari, intégré à l’iPhone, des experts en sécurité affirment pouvoir prendre le contrôle de l’appareil à distance. Apple vérifie leur rapport, sans commenter.

    <br />
    Trois semaines à peine après son lancement aux États-Unis, une première faille a été découverte dans l'iPhone, le téléphone mobile d'Apple.
    <br />

    <br />
    Les experts de la société Independent Security Elevators (ISE), spécialistes en sécurité informatique, ont rendu publique leur découverte ce week-end : ils ont conçu un programme capable de prendre le contrôle à distance d'un iPhone, via une connexion Wi-Fi ou en incitant l'utilisateur à se rendre sur un site web frauduleux. Il suffit pour cela de lui envoyer un lien via e-mail ou SMS.
    <br />

    <br />
    Les spécialistes d'ISE exploitent une faille présente dans le navigateur Safari, utilisé sur l'iPhone, pour lancer leur programme malveillant. Il ne s'agit, pour l'instant, que d'un proof of concept, soit un programme non destructif dont l'objectif est simplement d'alerter les experts sur sa faisabilité.
    <br />

    <br />
    <b>Un patch logiciel développé par ISE </b>
    <br />

    <br />
    Mais une fois le code introduit sur l'iPhone, une personne malveillante pourrait récupérer les SMS, le carnet d'adresses, l'historique des appels, ou encore les messages vocaux. « Nous pouvons récupérer tous les fichiers que nous souhaitons », a expliqué au New York Times Charles Miller, analyste principal chez ISE. Selon lui, il serait également possible de prendre complètement le contrôle de l'iPhone, et de s'emparer, par exemple, des identifiants et mots de passe de messagerie électronique de l'utilisateur ou de programmer l'appareil pour qu'il passe des appels surtaxés.
    <br />

    <br />
    Les détails du programme seront révélés le 2 août, lors de la célèbre conférence BlackHat de Las Vegas. Ise a déjà prévenu Apple de cette vulnérabilité, et a même proposé au groupe un patch logiciel pour remédier à ce problème. « Nous sommes en train de vérifier le rapport que nous a soumis ISE, et accueillons tout commentaire pour améliorer notre sécurité », s'est contenté de déclarer jusqu'à présent un porte-parole d'Apple. 
    <br />

    <br />
    La faille de Safari exploitée sur l'iPhone est de type « dépassement de mémoire tampon » (buffer overflow). Il s'agit d'une défaillance survenant quand un programme demande davantage de mémoire qu'il n'en dispose. Il accède alors à des zones qui ne lui sont pas destinées. Cette procédure permet ensuite à l'auteur des fichiers truqués d'exécuter du code à distance sur la machine-cible, afin d'en prendre le contrôle
    <br />

    <br />
    Elle existe également sur les versions de bureau du navigateur Safari, explique Aviel Rubin, le fondateur et directeur technique d'ISE. Ce dernier prévoyait déjà d'en faire l'exposé au cours de la prochaine conférence BlackHat, mais il a d'abord demandé à ses collaborateurs de vérifier si l'iPhone était également touché.
    <br />

    <br />
    Selon lui, l'objectif n'était pas de prouver que le mobile d'Apple est plus vulnérable que les autres produits du marché. « N'importe quel appareil aussi complexe qu'un ordinateur, et l'iPhone l'est, aura des vulnérabilités », explique-t-il au New York Times. Mais l'iPhone est simplement victime de son propre succès : « L'ironie, c'est que plus quelque chose est populaire, plus il devient vulnérable, parce que la popularité revient à tracer une gigantesque cible sur le dos [de ce produit]. »
    <br />

    <br />
    En attendant qu'Apple fournisse un correctif, ISE recommande aux utilisateurs d'iPhone de ne visiter que des sites web qu'ils connaissent, de ne pas ouvrir de liens envoyés par e-mail, et de ne se connecter que sur des réseaux Wi-Fi dont ils sont sûrs.  Rappelons que cet appareil devrait arriver en Europe d'ici à la fin de l'année.
    <br />

    <br />
    <b>source: zdnet.fr</b>
    <br />


Trust devrait très prochainement lancer le Wireless PC Audio System BT-9300, un système de transmission audio sans fil comprenant une clé USB Bluetooth et un récepteur à relier à l'entrée ligne d'une chaine Hi-Fi ou d'enceintes.

Le constructeur annonce une portée maximale de 100 mètres : de quoi couvrir une maison...

Le système est compatible avec les formats audio MP3, AAC, WMA DRM ainsi qu'avec les webradios.

Une télécommande sans fil, livrée avec l'ensemble, permet de contrôler les logiciels de lecture audio (iTunes, Winamp, Musicmatch ou Windows Media Player).

Dernier point, et non des moindres : le système ne requiert pas de pilote pour fonctionner.

Trust devrait commercialiser le Wireless PC Audio System BT-9300 à la fin du mois de juillet pour un prix de vente conseillé de 79,95 euros


Eric Schmidt, numéro un du moteur de recherche Google, a fait part de sa vision de l'avenir du téléphone portable. Selon lui, le téléphone portable sera gratuit pour ceux qui accepteront d'y voir s'afficher des publicités ciblées.

    <br />
    Schmidt croit effectivement en cette formule, car il explique que les gens vont maintenant utiliser leur portable comme un ordinateur ou un PDA, en passant plus de 8 heures par jour dessus. Ce sera alors un marché très fiable pour la publicité, selon ses prévisions.
    <br />

    <br />
    Schmidt précise que Google n'a aucune intention de prendre en charge la distribution des téléphones gratuits. La firme compte en fait sur un partenariat avec les fabricants et les opérateurs mobiles pour organiser une offre gratuite basée sur les services et la publicité de Google. Le mouvement est déjà en marche au Japon par exemple, où la firme tente de mettre en place un service de publicité texte, audio et vidéo sur les téléphones.
    <br />

    <br />
    Pour des données personnelles libres
    <br />
    Le codirigeant de Google s'est aussi exprimé sur la liberté dont l'utilisateur pourra jouir quant à ses données personnelles. Selon lui, il faut accorder un maximum de possibilités aux utilisateurs, qui devraient pouvoir récupérer leurs données de navigation personnelles et les transférer sur un autre site. Un système qui rappelle la portabilité d'un numéro de téléphone entre plusieurs abonnements, un droit protégé par la loi américaine pour ce qui est des numéros professionnels.
    <br />

    <br />
    « Nous travaillons pour assurer que tant que ce sont vos données, nous voulons vous donner l'équivalent de la portabilité du numéro » explique Schmidt, en parlant de l'historique de ses recherches sur le Net, ou même de l'ensemble de son courrier archivé. « Les données ne devraient jamais être tenues en otage. Nous devrions nous en assurer seuls avant qu'une loi ne nous y oblige » conlut Schmidt.
    <br />