Voici notre Rédactrice du mois. Salut , je suis Belouadah Eden, accro aux jeux vidéo et à l’informatique. Je suis étudiante à l’USTHB et l’une des fans du magazine N’TIC. J’ai l’habitude d’écrire sur les jeux sur le Web, mais c’est la première fois que j’écris pour un magazine. J’espère que mon article sera choisi.

Le bouquet final de 2012 en matière de sorties de jeux dépasse certaines attentes. Entre Borderlands 2, Dishonored, ou Assassin’s Creed 3 en octobre (on s’en remet à peine) et Halo 4, Call of Duty Balck Ops 2, ou Hitman Absolution en ce mois de novembre, on en viendrait presque à oublier les très bons Need For Speed Most Wanted, ou encore Epic Mickey : le Retour des Héros, le très intéressant Of Orcs and Men, et un nième Medal of Honor qu’accompagne une flopée de navets sur Kinect. Si vous n’avez rien compris à cette introduction, pas de panique, allons à la découverte de 5 titres qui valent le détour (ou pas).

Quand pour les routards du pad, le média vidéoludique a depuis l’ère 8 bits fait son coming-out artistique, une horde de nez pincés en œillères méconnait littéralement les œuvres et éructe ses anathèmes pré-formatés en direction de qui veut l’entendre. « Je ne connais pas les jeux vidéo, et je ne veux pas les connaitre» me disait-on, un roman à la main, le défi dans le blanc des yeux. « Le comte de Monte-Cristo », pouvait-on lire sur la couverture…l’histoire du vengeur le plus borné de la littérature, j’ai alors su de quel jeu nous allions avoir un aperçu ce mois-ci.

Les consoles non piratées n’ont pas la vie facile sur notre marché du jeu-vidéo, et la transition d’une génération de console à l’autre s’opère avec le décalage nécessaire à la maîtrise des procédés de hack. Bien que les consoles nomades aient fini par trouver leur place, nombre de joueurs restent dans l’expectative en ce qui concerne la génération actuelle ; 3DS contre PS Vita, le débat sans fin DS vs PSP semble ressurgir dans l’actualité à mesure que les machines se distribuent sur nos terres algériennes. Il est donc grand temps de se lancer dans le face à face entre les deux prétendantes à la succession sur le trône de la meilleure plateforme du jeu mobile…et ça va saigner !

Konnichiwa ! On ne l’écrira jamais assez : il y a deux sortes de personnes dans le monde ; celles qui adorent Pokémon, et celles qui n’y ont jamais vraiment joué. En 1996, le microcosme vidéo-ludique accueillait ce qui allait devenir un phénomène planétaire. La fièvre Pokémon s’est propagée sur 5 continents, a généré des fatwas, des produits dérivés, une série animée d’une niaiserie sans nom, et un des systèmes de jeu les plus mûrs et les plus aboutis depuis l’invention du jeu d’échec. Oui, Pokémon est un joyeux de jeu de rôle habillé par un skin mangaesque qui lui a valu des moqueries ignorantes, mais la série des jeux, elle, contient des mécaniques inoxydables, complexes, intelligentes et subtiles (et c’est un rôliste, fan des Elder Scrolls, Dragon Quest et du Witcher qui le dit).


Chaque mois, N'TIC vous permet de recevoir le titre de Rédacteur / Rédactrice du mois. C'est le cas de Mayouf Dalil qui s'est lancé le mois dernier et qui vous propose un article sur les bandes annonces des jeux vidéo.


Comment faire une bonne soupe vidéo-ludique ? Prenez d’abord une licence bien popu, type SimCity. Ensuite, diffusez-la au niveau du plus gros rassemblement populaire au monde, type Facebook. Servez le tout au milieu de vrais jeux vidéo lors de la conférence d’un géant comme Electronic Arts, et TADAA ! Vous venez de crédibiliser SimCity Social, la plus grosse soupe vidéo-ludique au monde. Que les city-builders se rassurent, une vraie version du jeu SimCity existe et a été annoncée lors du dernier E3. La plus grande manifestation jeu vidéo au monde nous a servi cette année de la matière pour tous types de joueurs. Amateurs de soupes ou fins gourmets, occasionnels ou core-gamers, l’industrie n’oublie personne. Il s’agit ici de revenir sur les 5 découvertes les plus marquantes, classées de la plus « mouais… » à la plus « WAW !» selon des critères à l’objectivité douteuse.

Le second trimestre 2012 aura vu ses quelques perles vidéo-ludiques briller au milieu de navets et autres légumes « tactiles ». 25% de baisse du volume de vente des jeux en boite au profit du dématérialisé durant la même période par rapport à l’an dernier, voilà qui augure de bouleversements futurs auxquels les joueurs des pays aux faibles monnaies devront s’acclimater si l’on espère continuer à avoir une activité vidéo-ludique.