L’arrivée des consoles nouvelles générations a fait évoluer à grands pas les possibilités créatives des éditeurs. L’aspect omniprésent du « tout-connecté » a chamboulé notre manière de jouer seul ou à plusieurs.

C’est un vieux débat qui a opposé parents et enfants tant de fois, mais depuis la généralisation de l’usage des jeux vidéo (la moyenne d’âge est de 41 ans), il semble préoccuper la société entière. Médecins, psychologues, sociologues, chacun y va de sa théorie et se fait chantre ou détracteur du virtuel. Les études se multiplient et, armés de nouveaux moyens techniques, on va jusqu’à sonder notre activité cérébrale à la recherche de réponses.

Le monde des jeux vidéo nous a habitués aux abréviations bizarres qui larguent toute personne étrangère au milieu fermé du jeu virtuel. MOBA, qui signifie « arène de bataille en ligne multi-joueurs », risque de laisser sur le carreau même certains vieux aficionados, car c’est là un genre qui débute à peine son ascension fulgurante, qui l’a vu devenir l’obsession de nombreux développeurs qui y voient le filon magique où aller puiser des records de vente.Tant mieux pour un genre qui malgré ses millions de joueurs est totalement inspiré d’un simple mode disponible sur un jeu paru en 2003 ! 10 années après, le concept est devenu un aimant à abonnement. Entrons dans le détail !

Derrière chaque jeu que vous savourez, se cachent des heures de travail acharné et une ribambelle d’idées qui se sont bousculées dans l’esprit de développeurs créatifs. L’effort qui est réalisé pour concevoir un jeu a considérablement augmenté au vu de la qualité du Gameplay et de la multitude d’améliorations qu’a connu le secteur.

Avec l’avancée du développement des jeux vidéo, les consoles permettant de les utiliser deviennent elles aussi de plus en plus complexes. Elles fidélisent un public et forment de véritables dynasties se succédant de génération en génération, affichant des performances toujours plus bluffantes et des options multiples. Mais cette avancée a un prix, et la dernière née de Sony (qu’est la Playstation 4) ou la Xbox One affichent des prix affolants. On peut donc se poser la question de l’utilité de dépenser de telles sommes, pour un objet dont l’utilité principale sera l’usage de jeux vidéo. Même si les sociétés tentent de varier ce dernier en ajoutant de nombreuses fonctionnalités, comme le visionnage de films et l’accès aux réseaux sociaux, il en reste que l’achat peut sembler disproportionné. Apparaît alors l’évidente variante : le PC !

Les FPS, ou First Person Shooter, sont des jeux vidéo de tir à la première personne, ce qui signifie que l’on voit l’action se dérouler à travers les yeux du protagoniste qu’on incarne. On retrouve donc dans chaque jeu un arsenal propre à l’univers présenté, souvent des armes à distance et plus rarement des couteaux pour le corps à corps en cas d’extrême nécessité.

Le jeu de stratégie est l’un des genres de jeux vidéo les plus complexes, intéressants et bourrés de possibilités. De la gestion économique aux négociations diplomatiques en passant par les batailles épiques et les courses technologiques, il y a en a pour tous les goûts et pour toutes les humeurs ! Il faut distinguer deux grandes familles du jeu de stratégie : le RTS ou STR (jeu de stratégie en temps réel) et le jeu au tour par tour. Chaque famille a ses grandes séries et ses jeux cultes.

La plupart des loisirs proposés par la société moderne sont projetés sur un écran ou sont accessibles à travers ce dernier. Que ce soit la musique, la télévision ou les jeux vidéo, on doit toujours se référer à notre rectangle magique pour pouvoir passer un bon moment.

Les smartphones sont à l’honneur ce mois-ci, eux qui ont su conquérir nos poches et sacs pour s’y installer durablement. Qu’il est loin le temps où Graham Bell sautillait de joie car il arrivait à entendre une voix au bout du fil. Aujourd’hui, nos smartphones nous font vibrer pour une multitude de raisons, et les appels téléphoniques ne sont plus qu’une fonctionnalité parmi d’autres. Parmi les dernières victimes de cette razzia, les jeux vidéo font partie de ceux qui furent le plus dépouillés. Car les jeux vidéo sur smartphone occupent à présent un poids conséquent, le chiffre d’affaire qu’ils génèrent représentant près de 20% du marché des jeux vidéo.