Lancée en janvier 2021, l’application E-express a pour but de démocratiser le transport de de biens et de marchandises en Algérie. La solution, développée par Anderson Logistique, une société qui intervient dans les secteurs du transport et de la logistique, met en relation instantanément différents transporteurs de marchandises opérant sur le marché et des clients particuliers ou professionnels.

Le Salon international des technologies de l'information et de la communication "ICT Maghreb" a ouvert ses portes ce lundi au Palais de la Culture Moufdi Zakaria à Alger. Organisé sous le parrainage du ministère de la Poste et des Télécommunications ainsi que du ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Economie de la Connaissance et des Startup, l’événement se déroulera jusqu’au 17 mars.

Gérer ses factures peut devenir fastidieux à la longue. Émettre des devis, recevoir les bons de commandes, rédiger la facture, encaisser le paiement puis classer le dossier ... Une procédure qui peut coûter en temps et en énergie, surtout pour un entrepreneur, une petite ou moyenne entreprise. La solution Wysii intervient pour faciliter la tâche.

La start-up libanaise Anghami, leader régional du streaming musical, qui vient de déménager au centre d’Abou Dhabi le Hub71, va fusionner avec Vista Media Acquisition Company (VMAC) et devenir la première entreprise tech du monde arabe à être cotée à New York. L’accord devrait être finalisé au deuxième trimestre de 2021.

Le Forum Digicloud Africa se tiendra dans une édition virtuelle du 17 au 19 mars 2021. Organisé en partenariat avec 17 clubs DSI de pays africains, l’événement s’adresse aux DSI, Managers IT, Directeurs de la Stratégie Digitale des pays du Maghreb et d’Afrique ayant des projets de transformation Digitale de leur entreprise ou organisation, indique un communiqué des organisateurs.

Près de 67% des opérateurs économiques se sont conformés à la disposition de conversion du registre de commerce traditionnel au registre de commerce électronique qui devra contribuer à l'élimination des registres de commerce fictifs et falsifiés. C’est ce qu’a déclaré le ministre du Commerce, Kamel Rezig, cité par l’APS.