Économie numérique, économie du savoir ou de la connaissance, startup, incubateur… autant de vocables qui reviennent dans le discours de certains membres du Gouvernement. D’ailleurs, de cette « économie », la nouvelle équipe gouvernementale fera l’un des trois grands axes de son plan d’action. Qu’en est-il exactement ? Le vice-président du Forum des Chefs d'Entreprise, M. Djaoued Salim Allal, a bien voulu répondre aux questions de N’TIC Magazine. Des définitions, des éclairages, des critiques, des recommandations et – pour mieux cerner un sujet vague et d’une actualité brûlante –  un peu d’histoire n’a pu que s’imposer. 

Sous l’impulsion du Ministère de la Poste et des télécommunications, le Groupement Algérien des Acteurs du Numérique (GAAN), à travers ses experts, a évalué, selon des critères de sécurité et de fiabilité, plusieurs plateformes open source, de télétravail susceptibles de répondre aux attentes des entreprises et institutions algériennes, particulièrement dans le contexte sanitaire actuel marqué par la pandémie du Covid-19.

Vous voulez faire des économies sur vos achats en ligne ? Vous offrir le produit que vous désirez à moitié prix, voire moins cher ? C’est sur Goubba que cela se passe. Il s’agit d’une plateforme communautaire de deals qui permet aux internautes de partager les meilleures offres sur les boutiques en ligne ou en magasin. Lancée il ya quelques mois, le site totalise déjà plus de 100.000 membre actifs et plus 1.000 deals, coupons et réductions par mois.

La startup Legal Doctrine lance des conférences en ligne gratuites à destination des entreprises, des juristes et des étudiants dans 22 pays d’Afrique, dans le contexte de la crise sanitaire actuelle qui s’accompagne d’une crise économique, voire même d’une « crise juridique ».

Le ministère de l’Education nationale a lancé ce dimanche 17 chaînes Youtube pour partager les cours de tous les cycles d’enseignement, parallèlement au lancement du dispositif de soutien scolaire via Internet au profit des élèves de la 4ème année moyenne et de la 3ème année secondaire.