Vous avez un réseau local à la maison ? Avec un serveur d'impression, placez votre imprimante où vous le souhaitez et imprimez depuis n'importe quel PC.

    <br />
    Comment partager votre imprimante entre tous les PC de la maison ? Si vous avez un réseau, vous avez sûrement déjà mis en oeuvre la fonction Partage d'imprimante intégrée à Windows. Mais cette pratique demande de laisser allumé le PC auquel l'imprimante est connectée. 
    <br />

    <br />
    Un petit accessoire, que l'on trouve à partir d'une soixantaine d'euros, permet d'éliminer cette contrainte : le serveur d'impression. Ce boîtier indépendant s'intègre dans votre réseau Ethernet (certains modèles, plus chers, sont aussi Wi-Fi). Branchez l'imprimante sur sa prise USB, et la voici disponible pour les autres micros du réseau ! 
    <br />

    <br />
    Certes bien pratiques, les serveurs d'impression ont tout de même quelques lacunes. Si vous possédez une imprimante multifonction, il faut savoir que ces boîtiers ne peuvent en contrôler le scanner. De plus, ils s'avèrent incompatibles avec certaines imprimantes. Certains fabricants donnent bien une liste d'imprimantes compatibles (encore faut-il la trouver sur le site Web), mais elle n'est pas toujours réactualisée et prend rarement en compte toutes les imprimantes existantes. 
    <br />

    <br />
    La solution la plus simple est de demander des garanties à votre revendeur. Dans un magasin avec pignon sur rue, demandez si le produit sera repris en cas d'incompatibilité avec votre imprimante. Dans le cas d'un achat sur Internet, vous pourrez toujours vous rétracter dans les sept jours suivant la réception de votre colis. 
    <br />

    <br />
    Source: 01Net

Dans son blogue officiel, Google a indiqué mercredi que son nom devait rester un nom propre et non être utilisé par tout le monde comme un verbe.

Dossier - Suite de notre tour d'horizon rapide du matériel informatique de base pour se lancer, pour les très petites entreprises ou personnes en libéral. Sept points pour choisir des logiciels vraiment utiles, sans se ruiner.

Très attendue, la nouvelle mouture d'Internet Explorer, le navigateur web conçu par les ingénieurs de Microsoft est disponible au téléchargement depuis ce jeudi matin

    <br />
    Publicité Redmond a respecté son calendrier puisque d'après sa roadmap l'application était prévue pour l'automne. Cette mouture 7 est destinée aux systèmes d'exploitation suivants, XP (sp2) et Windows Server 2003 (sp1).
    <br />

    <br />
    Comme à son habitude, Microsoft prévient que cette version n'est pour le moment téléchargeable qu'en langue anglaise. Mais 23 langues sont au programme et vont être disponibles de façon légèrement décalée.
    <br />

    <br />
    Interrogé, Nicolas Miraille, le responsable IE7 de Microsoft France précise "cela devrait prendre une dizaine de jours", les Français désireux d'utiliser le soft devront donc attendre la fin du mois d'octobre.
    <br />

    <br />
    De nombreux internautes n'ont pas attendu la version finale d'IE. Rappelons que la bêta 3 est disponible depuis le mois de juin et la RC1 (Release Candidate 1) depuis le début du mois de septembre.
    <br />

    <br />
    Pour procéder à une installation dans les règles, Microsoft conseille de désinstaller la bêta, pour les utilisateurs qui utilisent la RC1 une simple mise à jour suffit. Du moins, si la version de l'OS n'est pas une mouture pirate, mais bien WGA (Windows Genuine Advantage),
    <br />

    <br />
    Concernant la distribution : Pour le grand public, le géant de l’édition propose la mise à jour automatique, mais l'utilisateur peut la refuser. Ce système n'est proposé qu'aux utilisateurs qui ont le statut d'administrateur local.
    <br />

    <br />
    Pour ce qui est de l'entreprise, Nicolas Miraille précise qu'elles ont jusqu’au 1er novembre 2007 pour refuser l'installation, enfin Microsoft a mis en place un weblog avec différents outils à télécharger afin que les responsables réseau puissent adapter les portails et les applications au nouveau logiciel.
    <br />

    <br />
    IE7 est très attendu dans la mesure ou la précédente version de l'application date de 2001. Et pendant ce temps, la concurrence comme Firefox a grignoté des parts de marché (entre 10 et 20%).
    <br />

    <br />
    Au menu des nouveautés, l'on trouve une nouvelle interface, la possibilité de naviguer par onglets, la recherche simplifiée via une petite fenêtre en haut à droite, tout comme Firefox, les flux RSS et une sécurité renforcée avec notamment un système antiphishing qui signale à l'internaute des URL suspectes.
    <br />

    <br />
    "IE7 surveille les processus et grâce à un code couleur signale le niveau de sécurité d'une page web. La responsabilité en cas de vol d'information reste individuelle" déclare Miraille.
    <br />

    <br />
    La firme de Redmond promettait de grandes nouveautés pour son application, pourtant rien ne saute aux yeux dans cette nouvelle version du navigateur. Certes IE7 est mieux adapté aux dernières innovations du Web et s’intègre à l’expérience live. 
    <br />

    <br />
    Reste que les habitués remarqueront de curieuses similitudes avec un autre navigateur : Firefox. Toutefois, l’éditeur semble avoir pris en compte les commentaires des utilisateurs et des bêta-testeurs, un changement de comportement louable qui lui permet de mieux répondre à la demande.
    <br />

    <br />

Quand ils procèdent à un long traitement de données, la plupart des logiciels informent l'utilisateur de l'état d'avancement de celui-ci en affichant une barre qui s'allonge progressivement. Vous pouvez obtenir le même effet lors de la présentation d'un diaporama PowerPoint, ce qui vous permettra de rendre vos interlocuteurs plus attentifs... et moins impatients.

    <br />
    Pour cela, vous allez créer une macro qui ajoutera, en bas de chaque diapositive, un rectangle dont la taille sera proportionnelle au quotient du nombre de diapositives vues par le nombre total de diapositives. Au fur et à mesure du déroulement du diaporama, la barre sera donc de plus en plus remplie (en rouge dans notre exemple). 
    <br />

    <br />
    Lancez PowerPoint et ouvrez votre présentation. Puis utilisez le menu Outils, Macro, Visual Basic Editor . Déroulez le menu Insertion, Module et saisissez le listing ci-dessous. 
    <br />

    <br />
    Déroulez le menu Fichier, Fermer et retourner à Microsoft PowerPoint . Enfin déroulez le menu Outils, Macro, Macros puis double-cliquez sur AddProgressBar et lancez votre diaporama comme vous le faites d'habitude. 
    <br />

    <br />
    Si vous insérez ou supprimez des diapositives, vous devrez relancer la macro AddProgressBar. 
    <br />

    <br />
    par 01net.

Vous devez mettre à jour les valeurs d'un classeur Excel et vous voulez vous assurer que vous n'oublierez aucune correction.

    <br />
    Pour cela, ouvrez votre classeur et, avant toute modification, déroulez le menu Outils, Suivi des modifications, Afficher les modifications. Dans la fenêtre qui apparaît, cochez l'option Suivre les modifications... et désélectionnez toutes les autres options. Validez par OK. Confirmez par Oui l'enregistrement du document. 
    <br />

    <br />
    Vous pouvez maintenant faire vos modifications : chaque cellule dont le contenu change est signalée par un petit triangle placé en haut à gauche. Si vous placez le pointeur de la souris sur cette cellule, un commentaire vous indiquera la modification effectuée. 
    <br />

    <br />
    Quand vous avez terminé, déroulez de nouveau le menu Outils, Suivi des modifications, Afficher les modifications. Cochez la case Lister les modifications dans une autre feuille puis validez par OK. Excel ajoute à votre classeur une feuille dans laquelle vos changements sont affichés à raison d'un par ligne. 
    <br />

    <br />
    Pour valider vos modifications, déroulez le menu Outils, Suivi des modifications, Accepter ou refuser les modifications. Cliquez sur Oui pour accepter l'enregistrement, puis cliquez sur OK. Pour chaque modification, cliquez sur Accepter ou Refuser. 
    <br />

    <br />
    Enfin, déroulez Outils, Suivi des modifications, Afficher les modifications. Désélectionnez l'option Suivre les modifications au fur et à mesure et validez par OK. 
    <br />

    <br />

    <br />
    par 01net.
    <br />

Echanger des fichiers entre un PC et un Macintosh, c'est facile. Voilà une affirmation qui n'a pas toujours été évidente, mais ce n'est plus le cas !

Que vous soyez fanatique des nouvelles tendances Web ou non, vous serez sans doute charmé par Flock, un navigateur surpuissant alliant les fonctionnalités traditionnelles à des outils permettant de mieux exploiter les technologies en vogue.

    <br />
    Si on retourne de quelques années en arrière, les navigateurs ne servaient qu'à... naviguer. Mais ce temps est grandement révolu; les navigateurs sont de plus en plus polyvalents.
    <br />

    <br />
    Le comble, à mon avis, c'est Flock, et pour trois de ses fonctions qui m'ont rendu accro : la possibilité d'utiliser nos favoris del.icio.us comme si ils étaient ceux propres au navigateur, la possibilité de suivre des fils RSS très simplement et aussi la fonctionnalité de recherche.
    <br />

    <br />
    Pour ce qui est des favoris, ça fonctionne comme la méthode standard; vous ajoutez, puis consultez. Mais ce n'est pas tout : vos favoris ne sont pas stockés sur votre ordinateur, comme à l'habitude. Plutôt ils sont stockés avec le service del.icio.us, qui vous permet ensuite de les récupérer lorsque vous êtes sur un autre ordinateur, au travail par exemple.
    <br />

    <br />
    Quant aux fils RSS, dès que vous cliquez sur un lien qui pointe vers l'un d'eux, vous pourrez les lire et vous y inscrire. Plus tard, vous aurez accès à la liste de tous les fils que vous suivez, ainsi que les nouveautés de chacun, individuellement, ou encore d'un condensé des nouveautés de tous les fils. Parfait planifier pour une petite séance de lecture quotidienne !
    <br />

    <br />
    J'ai beaucoup aimé la fonctionnalité de recherche : dès que des résultats relativement aux mots-clés entrés sont trouvés, ils s'affichent. Très pratique lorsqu'on désire effectuer une recherche spécifique mais sans trop affiner, ce qui réduit de beaucoup le temps à y consacrer.
    <br />

    <br />
    D'autres fonctionnalités sont très intéressantes, bien qu'elles m'aient été moins utiles; l'efficacité du module «Vie privée», pour effacer ses traces, et l'outil permettant d'ajouter des notes sur plusieurs plateformes directement à partir du navigateur.
    <br />

    <br />
    Flock, c'est à essayer... malheusement pas en français pour le moment!
    <br />