Un nouveau venu vient d’enrichir le paysage des sites algériens: NessNews, le premier site dédié au journalisme citoyen en Algérie, a ouvert ses portes ce mois-ci.

Parmi les 20 sites les plus visités par les Algériens, trois sont des sites visités essentiellement pour leurs forums: Startimes.com (10e), Djelfa.info (18e), et Kooora.com (20e). D’autres sites parmi les 20 premiers disposent également d’un forum populaire, en plus du contenu proposé sur le site. On peut citer Echoroukonline.com (7e), Ouedkniss.com (13e), ou encore Elheddaf.com (14e). Alors, à quoi sert un forum? Et comment expliquer leur succès auprès des internautes algériens ?

Internet véhicule dans l’imaginaire collectif la promesse d’un contenu culturel infini, une synthèse numérique de toutes les bibliothèques du monde. Il est politiquement correct de prétendre s’intéresser à la Culture quand on nous questionne sur l’intérêt de la Toile... Toutefois, force est de constater qu’il était compliqué de rester politiquement correct sur ce sujet quand il s’agissait du Web algérien. Il n’y a pas si longtemps, les quelques internautes naviguant dans la plus grande bibliothèque du monde déchantaient rapidement, leur faim de contenu culturel made in bladi demeurant insatisfaite. Pour ceux-là, le fantôme de lekra3.com hante toujours le Web culturel algérien, éminent exemple de buzz vif et passager. Pour ceux-là, seul le fringant kherdja.com tient la dragée haute devant le néant.

En tapant « culture » et « algérie » sur un moteur de recherche, (outre le site officiel du ministère de la culture) on tombait uniquement sur un blog ayant publié 7 articles en 17 mois, alger-culture.com, qui a au moins le mérite d’exister, ainsi que culturedjazair.org dont la dernière mise à jour remonte à l’année 2009… Il apparaît évident alors que la place est libre pour tout aventurier du webmanagement qui désire faire du segment « culture » son cheval de bataille. Aujourd’hui, des noms de domaines au parfum du pays commencent à foisonner sur ce segment. Nous allons à la découverte de quelques-uns d’entre eux, ne prétendant nullement être exhaustifs.

Un tout nouveau site dédié aux petites annonces vient de voir le jour sur la Toile algérienne, dlaala.com. Un service 100% gratuit.



www.dlaala.com fait son apparition sur la Toile algérienne et vient concurrencer les sites de petites annonces déjà existants. Un site plutôt prometteur qui propose à l'internaute pas mal de services. Ce dernier a en effet la possibilité de : publier un nombre illimité d'annonces valables trois mois ou consulter celles déjà existantes sur le site; consulter l'annuaire professionnel opérationnel et constamment mis à jour; disposer d'une messagerie électronique interne afin d'être joignable; faire des recherches pointilleuses via le moteur de recherches intégré; chatter en direct avec les membres connectés;... Le site se distingue également des autres sites par un système de géolocalisation basé sur GoogleMap permettant aux posteurs d'annonces d'indiquer leurs emplacements exacts.

Via une interface simple et épurée, l'internaute pourra naviguer sur le site sans grande difficulté, qu'il soit expérimenté ou simple débutant.  

Plus d'infos directement sur le site www.dlaala.com ou sur la page Facebook http://www.facebook.com/Dlaala et youTube http://www.youtube.com/user/dlaalatube.

ADDAR Samia

www.enseignant.dz est l’adresse du portail destiné aux enseignants, inauguré à l’occasion de la tenue du symposium TARBIATECH au cyberparc de Sidi Abdallah.



Le lancement de ce portail interne au Ministère de l'Education Nationale a été effectué en présence des ministres de l’éducation et de la poste et des technologies de l’information et de la communication et du directeur général de Microsoft Algérie. C’est précisément cette entreprise qui a pris en charge la conception de ce nouveau portail.

L’objectif recherché à travers la mise en ligne du portail enseignant.dz est de créer « un espace d’échange et de communication  pour les 430 000 enseignants sur tout le territoire algérien, leur offrant ainsi le moyen d’échanger et de partager les contenus pédagogiques de l’éducation nationale pour le primaire, le moyen et le secondaire », indique un communiqué de Microsoft Algérie. Le portail donne également, à ses usagers, la possibilité d’accéder aux bibliothèques virtuelles, aux manuels, aux cours, aux sujets, aux forums de discussions, ou d’établir des vidéo-conférences et des communications instantanées ».

Ahmed Gasmia

Dz Challengers est le premier réseau professionnel en Algérie, à en croire l’entreprise de droit algérien qui l’a fondé, Bensens communication, en l’occurrence.



Dz Challengers est une application internet qui assure à ses utilisateurs la possibilité d’effectuer une inscription gratuite en vue de trouver de nouveaux partenaires professionnels et de renforcer les liens avec les anciens.

« Mise en ligne d’offres de service, recrutement gratuit, dépôt d'offres d'emploi gratuit, vidéo, spots publicitaires, annuaire professionnel, forum, Chat one to one » sont autant de services garantis par ce réseau, selon un communiqué émanant de Bensens communication.

Dz Challengers permet également de passer de petites annonces gratuites et d’arranger des rencontres B To B entre professionnels. « Le réseau Dz Challengers est une application Internet dédiée à la communication, avec ses connaissances ou à la rencontre de nouvelles personnes ou à la construction de son réseau professionnel (…). Cette pratique est particulièrement efficace pour les commerciaux puisqu'elle remplace les nombreux appels nécessaires pour générer les bons rendez-vous », indique le même communiqué.

Ahmed Gasmia

Créé par l'agence Ideatic et bientôt opérationnel, Dzreduc.com est le premier site algérien dédié aux bons de réduction. Concrètement, le site « propose aux consommateurs des bons/coupons de réductions des commerçants/enseignes proches de chez eux. Il permet aux consommateurs de faire des économies tout de suite », explique-t-on chez Ideatic.

Cher journal,

Cette semaine, dans la blogosphère, une mémé a découvert que son « journal intime » était en fait un compte consultable par tous ses amis. Quand on pense qu’elle comptait se faire de nouveaux copains… Elle s’est retrouvée bloquée par tous ses ex amis, et ils la surnomment désormais « Mémé Menchar ». C’est ainsi que finalement son « compte Facebook » était devenu un journal intime.

Note pour moi-même : il ne faut jamais pratiquer le tmenchir sur Internet et penses à vérifier les paramètres de confidentialité… Oui, Internet est un formidable outil pédagogique. Oui, grâce au Web, les frontières matérielles de l’accès à l’information tombent tel un mur de Berlin numérique. Oui, Internet est un outil de pouvoir, plateforme de résistance pour les printemps des opprimés, et lieu de révélation des Watergate version 2.0. Certes, mais chose bien plus importante, Internet est le seul média où l’on peut trouver un article en 3 249 mots, soit 15 558 caractères (espaces NON compris) qui répond à la question existentielle suivante : « Comment se couper les ongles des pieds quand on est observé par un caniche d’aspect taciturne » ! Oui, c’est le seul média où quand on tape une telle question sur un moteur de recherche, la bibliothécaire ne vous rit pas au nez. Bref, l’humour (et plus souvent un grand n’importe quoi qui y ressemble vaguement) pullule à l’état sauvage sur la Toile. Dans la jungle des blagues sur le Web, chacun trouve ses sites fétiches, havres de rires en quantité industrielle, garants de la gymnastique zygomatique, seule activité sportive pratiquée par toute une population de geeks effarouchés. Voici une petite sélection maison de 5 de ces sites…tout en bienseillance.

elmouwatin.dz est le nom du portail  mis en ligne il y a quelques jours. Il s’agit d’un espace  offrant la possibilité aux citoyens d’avoir accès  à l'ensemble de l'information administrative  de l'Etat.


« Ce portail a pour objectifs de rapprocher l'administration  du citoyen et d'introduire davantage de transparence, de souplesse et de facilité  tant pour l'administration que pour le citoyen'', indique-t-on au ministère de la poste et des technologies de l’information et de la communication.
Disponible en langues arabe et française, le portail met à la disposition de ces utilisateurs une banque de données assez étoffée.
Le visiteur y trouvera des annuaires, des textes juridiques et des services en ligne.  elmouwatin.dz devrait diffuser périodiquement des informations relatives aux mesures adoptées et  annoncées par les pouvoirs publics. Le site comprend aussi des textes en rapport avec les réglementations  en vigueur et des liens utiles renvoyant vers d'autres sites d'institutions.   
L’objectif principal à travers la mise en ligne de ce portail est d’éviter au citoyen de consulter plusieurs sites puisqu’il est supposé  trouver sur elmouwatin.dz toute l’information juridique dont il pourrait avoir besoin.  
Par ailleurs, elmouwatin.dz donne la possibilité aux internautes  de télécharger des formulaires officiels.
Ahmed Gasmia