Date : 10/12/2019
Home

Télécom

13 octobre 2019 Rédaction Imprimer

L’ARPCE coupe les accès Internet au centre visa VFS Global d’Alger

Le Consulat général de France à Alger a annoncé ce dimanche, dans un communiqué, publié sur sa page Facebook, l’arrêt de l’instruction des demandes de visa, suite à une décision de l'Autorité de Régulation de la Poste et des Communications Electroniques (ARPCE) privant le centre VFS Global d'Alger des accès Internet.

 

« Suite à une décision unilatérale de l'Autorité de Régulation de la Poste et des Communications Electroniques (ARPCE), prise sans préavis et sans notification, le centre VFS Global d'Alger est privé des accès Internet indispensables à son fonctionnement. Le centre visa est à l'arrêt depuis ce matin », a indiqué la même source.

En conséquence de cette décision, le Consulat général de France à Alger affirme n’être « lui-même plus en mesure d'instruire les demandes de visa ». « Aucune instruction n'étant possible, aucune décision ne peut être prise. Aucun visa ne peut être délivré », a-t-il précisé.

Le Consulat général qui « regrette que cette décision de l'ARPCE n'ait pas mieux pris en considération l'intérêt des particuliers et des entreprises pour qui l'obtention d'un visa est une chose particulièrement importante », n'entend pas la contester.

« Le Consulat général remercie par avance les autorités en charge de bien vouloir reconsidérer cette décision et de prendre les mesures provisoires urgentes indispensables au bon fonctionnement du centre VFS Global d'Alger et du consulat général de France à Alger. Il présente ses excuses aux particuliers et aux entreprises pour ce nouvel incident qui fait suite à celui survenu cet été après la fermeture soudaine de l'entreprise SLC qui avait également impacté durablement le fonctionnement du centre VFS Global et du consulat général de France à Alger », conclut la même source.

 

De son côté, l’ARPCE a expliqué cette coupure des services d’accès Internet par l’utilisation d’un VPN en violation des dispositions réglementaires au niveau du centre VFS Global.

 

« Toute exploitation d’un réseau virtuel privé (VPN) en dehors du cadre réglementaire représente une violation aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur, et que l’exploitant est tenu de le déclarer et de se conformer au dispositif mis en place », a indiqué le Régulateur. Et d’ajouter : « Aussi, l’Autorité de Régulation en vertu des lois et règlements régissant les communications électroniques en Algérie demeure au service de l’ensemble des exploitants pour le traitement de leurs dossiers, dès leur réception, conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur ».


Réagissez


Les articles les plus lus !

Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur