Date : 20/10/2018
Home

Télécom

Le marché de la téléphonie mobile frôle la « saturation », la téléphonie fixe recule

Mohamed Ahmed Nacer, président du conseil de l’Autorité de Régulation des Postes et des Télécommunications (ARPT) a présenté lundi à Alger le bilan annuel pour l’exercice de l’année 2017 du marché de la poste et des télécommunications.

Le nombre d’abonnés au réseau fixe en baisse

Le bilan indique une baisse du nombre d’abonnés au réseau fixe de 130 374 abonnés par rapport à l’année précédente. Selon M. Mohamed Ahmed Nacer, cette situation s’explique par la baisse du parc filaire (lignes téléphoniques vétustes) de -1.41% et WLL de -99.93%, par rapport à 2016, conséquence consécutive aux opérations d’assainissement du parc d’abonnés opérées par l’opérateur historique de téléphonie fixe Algérie Télécom comptabilisant ainsi 57.60% de ménages (moyenne de 6 personnes/foyer) disposant d’une ligne de téléphonie fixe. Par ailleurs, la migration de certains abonnés vers la téléphonie mobile avec la progression du parc d’abonnés 4G LTE (+18.5%) a aussi impacté le parc filaire.

Un marché de téléphonie mobile saturé ?

Toujours selon le rapport présenté par l’ARPT, le parc global d’abonnés de la téléphonie mobile (GSM, 3G et 4G) est resté relativement stable par rapport à 2016, avec une augmentation insignifiante de +0.06%, à 45,845 millions d’abonnés contre 45,817 millions en 2016. L’ARPT explique cette stabilité à l’instar d’autres pays, par le fait que le marché de la téléphonie mobile commence à entrer en saturation ces deux dernières années.

En ce qui concerne les parts de marché en termes d’abonnés mobiles, 40.06% du parc d’abonnés est détenu par ATM suivi de OTA avec 32.6% et WTA avec 27.34%. Par ailleurs, il est à souligner que pour le segment GSM, OTA reste en pole position avec 41.89% des parts de marché suivi respectivement par ATM avec 32.36% et WTA avec 25.75%. Une situation expliquée par le fait qu’OTA, en plus d’être le dernier entrant sur le marché de la 3G, disposait du plus grand parc d’abonnés GSM.

Un déploiement plus important de la 4G d’ici la fin de l’année

Le rapport montre en outre que le marché algérien suit la tendance mondiale vers plus de mobilité. Au cours de l’année 2017, le parc d’abonnés 4G a enregistré une forte hausse, passant de 1.46 millions d’abonnés à plus de 9.8 millions fin 2017, soit une évolution de plus de 570%. Cependant, malgré l’évolution remarquable du parc d’abonnés 4G et les efforts consentis, ce dernier reste relativement très inférieur par rapport aux autres générations de téléphonie mobile à cause de l’absence de couverture 4G au niveau de certaines willayas.

 L’autorité de régulation assure que d’ici septembre 2018, 48 willayas seront couvertes par au moins un opérateur, 38 par au moins deux opérateurs et 22 par les trois opérateurs.

Les opérateurs investissent de moins en moins

Notons enfin qu’au cours de l’année 2017, l’ARPT a constaté une baisse de 29% des investissements consentis par les opérateurs de téléphonie fixe et mobile,  passant de 87 milliards de DA en 2016 à 62 milliards de DA en 2017. Les opérateurs de téléphonie ont investi 1 235 milliards de DA depuis 2001, selon le Régulateur. Le président du conseil de l’ARPT explique cette baisse notamment par le fait qu’au cours de l’année 2016, les trois opérateurs de téléphonie mobile ont réalisé de lourds investissements les poussant maintenant à vouloir les amortir.

 


Réagissez


Les articles les plus lus !

Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur