Date : 17/06/2019
Home

It

Evernex Algérie, un leader de la tierce maintenance informatique

Leader algérien de la tierce maintenance informatique, Evernex Algérie, une entité du groupe Evernex, dispose de 12 années d’expérience hardware multimarque en Algérie.

Grâce à son centre de pièces détachées ultramoderne situé à Paris et à son site de stockage à Alger, Evernex Algérie assure une disponibilité de la bonne pièce au bon endroit et au bon moment.

 

Dans l’IT Maintenance, Evernex offre un service de support IT post-garantie de haute qualité, rentable, doté d’une logistique fluide.

Son centre de compétences est animé par des équipes d'ingénieurs hautement qualifiés spécialisés dans l'approvisionnement en pièces de rechange, les tests, le support et la logistique.

Evernex dispose en outre d’une forte expertise hardware multimarque sur une large gamme de technologies et d’équipements IT, couvrant la majorité des constructeurs d’infrastructures informatiques.

 

Smaïl Bahieddine, Area Manager chez Evernex :

« Nous tenons à ce que l’Algérie soit la filiale mère d’Evernex en Afrique »

 

N’TIC Magazine : Présentez-nous votre entreprise ?

Smaïl Bahieddine : Evernex Algérie (Green Systems) a ouvert ses bureaux à Alger en 2007. Nous faisons partie d’un groupe français qui existe depuis 35 ans en tant que spécialiste du Hardware des datacenters et pèse 200 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’international, 600 employés dans le monde répartis à travers 30 filiales et des stock de pièces détachées dans 160 pays. Evernex est un fournisseur exclusif de service de maintenance et de pièces détachées pour les équipements complexes de datacenters : serveurs, baie de stockage, robot de sauvegarde, switch, firewall et routeur. Grâce à notre expertise multimarque (HP, IBM, Dell, EMC, Juniper, Brocade, Cisco,…) nous sommes un point de contact unique et privilégié pour nos clients pour la gestion de toute leur infrastructure.

En 2015, Evernex a été racheté par un des plus grands fonds d’investissement dans le monde : CARLYLE. Nous avons depuis implémenté de nouveaux process facilitant la croissance de l’entreprise et entrepris l’acquisition de plusieurs sociétés dans le monde afin de développer la présence du Groupe.

N’TIC Magazine : C’est quoi exactement la tierce maintenance ?

SB : La tierce maintenance renvoie à toute activité de maintenance entreprise par des entités qui ne sont ni les fabricants ni partenaires des fabricants des machines. Notre focus s’oriente autours des machines hors garantie.

La tierce maintenance a surtout pour objectif de permettre aux clients de garder leurs équipements plus longtemps et de réaliser des économies en évitant de remplacer leurs machines tous les 5 ans. Les cycles de vies des machines imposés par les constructeurs sont de plus en plus courts.

De manière comparable : il y a 40 ans, votre machine à laver, votre collant ou même votre voiture étaient plus résistants et avaient une durée de vie plus longue qu’aujourd’hui. La stratégie des fabricants étant bien évidemment de réduire la durée entre chacun de vos achats.

Dans le monde de l’IT, les OEM (les fabricants d'équipement d'origine) le font très bien en développant régulièrement de nouveaux softwares imposant l’utilisation de machines plus récentes. La tierce maintenance ne va pas à l’encontre de l’innovation, elle apporte aux consommateurs une alternative leur permettant d’identifier et choisir eux-mêmes les équipements qu’ils souhaitent garder plus longtemps et ceux qui nécessitent d’être remplacés. Nous donnons plus de liberté et de contrôle à nos clients sur leurs datacenters.

A noter qu’Evernex est certifié ISO et a une responsabilité environnementale totalement en phase avec sa politique de réduction des déchets informatiques notamment dus à la sur-acquisition d’équipements.

N’TIC Magazine : Quelles sont vos réalisations et références depuis que vous avez investi ce marché ?

SB : Depuis l’ouverture de notre filiale en Algérie il y a 12 ans, nous avons cru d’année en année en termes de revenus, d’effectifs, d’organisation logistique ainsi que d’expertise. Nous avons fait bénéficier de notre service les plus grands acteurs des télécommunications avec qui nous travaillons étroitement. Ils nous ont fait progressivement confiance et nous nous plaçons aujourd’hui comme leur partenaire privilégié pour la maintenance en état opérationnel de leurs équipements hors garantie. Nous avons en charge des plateformes extrêmement critiques et pour lesquelles aucun downtime n’est permis car les conséquences peuvent être significatives.

C’est ainsi que nous avons forgé notre réputation et notre nom, ce qui nous a ensuite permis de créer une présence dans le secteur Banque/Assurance.

N’TIC Magazine : Comment se porte actuellement votre entreprise dans le marché algérien ?

SB : Nous sommes leader sur le marché de la tierce maintenance. Vous pouvez assimiler notre rôle à celui d’un garagiste indépendant des concessionnaires, mais capable d’entretenir toutes les marques de voitures à des prix compétitifs. Le grand intérêt qu’ont nos clients à travailler avec nous c’est d’avoir un point de contact unique pour tous leur besoin en Hardware. Nous avons aujourd’hui une équipe de plusieurs ingénieurs L3 certifiés sur différents systèmes couvrant le territoire national et nous leur fournissons des formations régulièrement via notre siège à Paris.

Enfin, Evernex et le secteur de la tierce maintenance sont désormais reconnus dans le monde de l’IT depuis la publication de rapports des consultants IT.

N’TIC Magazine : Comment considérez-vous le marché algérien, est-il favorable au développement de votre activité ?

SB : Le marché algérien a un potentiel énorme. Les challenges dans notre activité sont liés à deux aspects : le premier, les restrictions sur les investissements étrangers (loi 49/51) ce qui implique un manque de disponibilité de ressources en local (logistique, technique et humaine). Le deuxième est bien évidemment les lourdes taxes sur l’importation de matériel. Cependant nous avons su nous développer et faire de l’Algérie un marché-clé pour notre groupe. Nous tenons à ce que l’Algérie soit la filiale mère d’Evernex en Afrique.

Le marché de la tierce maintenance représente plusieurs milliard d’euros et notre Groupe ne capture que 200 millions d’euros comme je l’ai déjà mentionné. Nous avons donc un bel avenir devant nous et ferons en sorte d’atteindre notre objectif de devenir le leader mondial.

N’TIC Magazine : Quels sont vos projets pour 2019 ?

SB : Plusieurs projets excitants ! Nous déménageons en milieu de cette année vers le quartier d’affaires de Bab Ezzouar où nous louons le dernier étage de la tour CMA-CGM. Nous jouirons de locaux plus spacieux et d’une proximité avec nos clients.

Nous avons solidifié notre équipe commerciale il y a un mois avec le recrutement deux commerciaux expérimentés afin d’accompagner nos clients dans leur projets de maintenance. Nous prévoyons également de recruter un ingénieur L3 expert dans la partie réseau d’ici l’été ainsi que d’un dispatcheur additionnel pour nos activités.

Le grand mot d’ordre pour 2019 est la proactivité vers des secteurs nouveaux, autres que les télécommunications, afin de faire profiter de notre savoir-faire, compétitivité des prix et qualité de service le vaste marché algérien.

Enfin, la gestion de nos activités en Afrique est pilotée en partie par notre bureau algérien. Nous prévoyons à cet effet l’ouverture de filiales en Afrique dans des pays stratégiques afin d’étendre notre empreinte.

Réagissez


Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur