Date : 25/06/2019
Home

It

3 février 2019 Rédaction Imprimer

Ericsson annonce de nouvelles solutions et présente sa vision de l’IoT cellulaire

Ericsson a dévoilé les prochaines étapes de l’évolution de l’IoT cellulaire et lance de nouvelles solutions qui permettront aux fournisseurs de services de couvrir une part plus importante du marché de l’Internet des objets (IoT) avec différents cas d’usages dans des marchés verticaux tels que l’automobile, les usines de fabrication et les services publics.

 

Ericsson présente l’évolution de l’IoT cellulaire dans quatre segments de marché : l’IoT massif, le Broadband IoT, l’IoT critique et l’IoT Automatisation industrielle. Deux de ces segments, le Broadband IoT et l’IoT Automatisation industrielle, sont nouveaux. Le Broadband IoT exploite les capacités du haut débit mobile pour l’Internet des objets, tout en prenant en charge des débits de données supérieurs et des latences inférieures à l’IoT Massif. L’IoT Automatisation industrielle permettra quant à lui des applications d’automatisation industrielle avancées particulièrement exigeantes en termes de connectivité.

Conformément à sa stratégie en matière d’IoT cellulaire, Ericsson prévoit de lancer des fonctionnalités améliorées pour l’IoT Massif* et de nouvelles solutions Broadband IoT. L’une des améliorations prévues pour l’IoT Massif est l’initiative NB-IoT Extended Cell Range 100 km, qui étend la limite des normes actuelles d’environ 40 km à 100 km par le biais de mises à jour logicielles sans modification des appareils NB-IoT existants. Cela ouvre des opportunités considérables en ce qui concerne la connectivité IoT dans les zones rurales ou reculées, en particulier dans la logistique, l’agriculture et la surveillance environnementale. Pour déployer des connexions de données NB-IoT jusqu’à 100 km, Ericsson s’est associé à Telstra et DISH.

Les solutions Broadband IoTen cours de déploiement englobent la détection des drones et le contrôle des liaisons, le découpage (slicing) des réseaux d’accès radio (RAN), la gestion avancée des groupes d’abonnés et le LTE multi-gigabit pour les débits de données de 2 Gbit/s avec une latence d’environ 10 millisecondes. Ces nouvelles solutions offriront un large éventail de cas d’usages dans des secteurs tels que l’automobile, les drones, la réalité augmentée/virtuelle, les accessoires connectés, le smart manufacturing et les services publics intelligents.

Pour Fredrik Jejdling, Vice-président exécutif et Directeur des réseaux chez Ericsson : « L’IoT cellulaire est en train de passer d’une première adoption avec l’IoT Massif à un déploiement mondial. Nous accompagnons nos clients pour qu’ils puissent tirer le meilleur parti de leurs investissements dans la 4G et la 5G sur le même réseau et couvrir des cas d’usage IoT plus avancés dans différents secteurs. »

 

Évolution de l’IoT cellulaire

Selon Ericsson, le concept d’évolution décrit la manière dont l’IoT cellulaire peut passer des applications basiques de l’IoT Massif, telles que le suivi des actifs ou les compteurs intelligents, à des cas d’usages de plus en plus complexes rendus possibles par le Broadband IoT (systèmes d’info-divertissement embarqués dans une voiture, réalité améliorée/virtuelle, drones, accessoires connectés, etc.), puis par l’IoT Critique (véhicules autonomes) et enfin par l’IoT Automatisation industrielle (robotique collaborative dans le secteur de la fabrication, par exemple).

Cette approche par étapes permettra aux fournisseurs de services d’adapter plus facilement les capacités de l’IoT cellulaire aux cas d’usages actuels et futurs en continuant d’améliorer les réseaux LTE tout en se préparant à la 5G. Avec une utilisation efficace de techniques telles que le découpage (slicing) de réseaux, les fournisseurs de services peuvent prendre en charge les quatre segments dans un seul et même réseau, ce qui leur permet d’optimiser leurs actifs et d’exploiter de nouvelles opportunités de revenus dans différents secteurs. Selon le rapport d’Ericsson sur la mobilité, le nombre de connexions IoT cellulaires devrait atteindre 4,1 milliards en 2024, avec un taux de croissance annuel de 27 %.

« Ericsson a développé une vision unique et très claire de l’IoT cellulaire, avec des segments parfaitement définis pour aider les fournisseurs de services à saisir les nouvelles opportunités de croissance qu’offre la numérisation de l’industrie. Le concept d’évolution de l’IoT cellulaire développé par Ericsson va permettre aux fournisseurs de services d’intégrer graduellement les cas d’usages. » explique Patrick Filkins, analyste chargé de l’IoT et de l’infrastructure réseau mobile chez IDC.

Réagissez


Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur