Date : 01/03/2021
Home

Web

26 janvier 2021 Rédaction Imprimer

Le GAAN organise la première édition du forum Rakmana

Le Groupement Algérien des Acteurs du Numérique (GAAN) a organisé, ce mardi 26 janvier à Alger, la première édition de son Forum « Rakmana » qui a abordé la thématique du développement de l’écosystème startup en Algérie, avec la participation ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Economie de la connaissance et des starts-up, Yacine El -Mahdi Oualid.

 

Dans son d’ouverture, le Président du GAAN, Bachir Tadjeddine est revenu sur la genèse du Groupement, à l’occasion du premier anniversaire de son lancement. Il a cité, entre autres, initiatives et réalisations du GAAN : la proposition au Gouvernement d’un panorama de solutions de télétravail open source dès le début du confinement, l’élaboration d’un diagnostic de l’écosystème numérique algérien avec des recommandations pour les autorités en charge du secteur numérique, le lancement il y a une semaine d’un observatoire qui mesure le niveau de numérisation de la société algérienne et la signature d’un partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie algéro-française (CCIAF) pour la promotion et le développement des exportations des services numériques.

M. Tadjeddine a expliqué que le lancement du Forum Rakmana est une autre action du Groupement en faveur du développement de l’écosystème numérique, à travers le lancement de débats sur les sujets couvrant l’actualité de l’économie numérique. Pour cette première édition organisée sous le thème « Innovation & start-ups : état des lieux et perspectives », le Forum du GAAN a fait appel au ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Economie de la connaissance et des starts-up, Yacine El -Mahdi Oualid.

Devant un parterre de journalistes, d’acteurs du secteur du numérique et des porteurs de projets, le ministre est longuement revenu sur le sujet de labélisation de stratups, une démarche qu’il assume pleinement, expliquant qu’elle (la labélisation) qui concerne aussi les incubateurs,  est un premier pas vers l’identification des startups pour qu’elles puissent bénéficier de l’accompagnement des pouvoirs publics.

Il a rappelé à ce propos, le fonds dédié aux startups (Algerian Startup Fund) est opérationnel depuis une semaine. Ce fonds, a-t-il précisé, est une société de capital-risque, fruit d’un  partenariat avec six banques publiques, qui  prend en charge le financement des entreprises disposant du label startup.

M. Yacine El -Mahdi Oualid a fait état de l’inscription de pas moins de 23.000 porteurs de projets sur la plateforme Startup.dz, quelques 200 startups ont été labélisées. Soit autant de dossiers actuellement à l’étude au niveau de l’Algerian Startup Fund.

Se voulant un espace de promotion de startups et de projets innovants, le Forum Rakmana du GAAN a vu la présentation de quatre startups, à savoir Clever Zone, Talaba Store, Campusave IT et Sihhatech.

Réagissez


Les articles les plus lus !

Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur