Date : 29/05/2020
Home

Web

8 décembre 2019 Ranime Mekersi Imprimer

ACR, la première application mobile pour la location de véhicules

Lounis Limam, est manager de la startup Algeria Car Rental, le premier système centralisé de la gestion de la location de véhicules en Algérie et gérant de MLMConseil, une entreprise de services numériques et de conseils en ingénierie informatique et installation de réseaux, il nous explique dans un entretien accordé à N’TIC Magazine la genèse du projet ACR et ses différents objectifs.

 

N’TIC Magazine : Pouvez-vous nous présenter brièvement ACR ?

Lounis Limam : ACR ou Algeria Car Rental est un système digital de gestion des services de location de véhicules sur le territoire national accessible à l’international via la plateforme web et l’application mobile qui vise à faciliter la location et centraliser la disponibilité des véhicules des agences partenaires avec ACR.

N’TIC Magazine : Quelle est l’activité principale de votre entreprise ?

LL : Nous sommes une startup 100% algérienne fondée en 2018 et qui cherche à digitaliser les relations clients B2B et B2C. En parallèle et toujours dans l’optique de fournir des solutions digitales MLMConseil travaille sur différents projets pour l’intégration des systèmes d’information pour les grandes sociétés et la digitalisation de différents services. 

N’TIC Magazine : Comment est né le projet ACR ?

LL : L’idée est inspirée des plateformes de location étrangères et on a voulu l’adapter au marché algérien et faciliter le processus de location en apportant une solution digitale qui profite tout autant aux agences qu’aux clients. Le projet a vu le jour suite à plusieurs mois de travail entre les agences et les professionnels de la location de véhicules et l’équipe technique de MLMConseil qui a encadré et incubé le projet ACR depuis 2014. 

N’TIC Magazine : Comment bénéficient les agences de location des services de ACR ?

LL : Notre plateforme est un outil très riche en fonctionnalités qui profite aux agences en leur permettant de gérer leur parc et sa maintenance, les réservations, les facturations etc., et avoir une visibilité globale sur les différents chiffres de leur agence, chose qui était assez compliquée à avoir en temps réel avant la révolution du digital dans le domaine de la location avec ACR. 

N’TIC Magazine : Qu’en est-il des particuliers ?

LL : Nous ne travaillons qu’avec des agences de location de véhicules pour le moment pour des raisons de garanties et de sécurité mais nous comptons élargir notre champ de collaboration aux particuliers bientôt. 

N’TIC Magazine : Comment sont traitées les demandes de location ?

LL : Nous avons tout un système de backoffice qui travaille à traiter chaque demande et vérifie tous les critères exigés pour la location tels que l’âge ainsi que la validité des documents biométriques absolument nécessaires à la confirmation de la location. Pour les personnes n’ayant pas accès à internet, il est possible de se diriger vers l’agence ACR ou bien de faire une demande de location par téléphone. Nos téléconseillers veilleront à orienter les clients vers les offres les plus intéressantes en leur proposant plusieurs gammes de voitures selon leurs besoins.

 

N’TIC Magazine : Quels ont été les plus grands obstacles durant la réalisation de ce projet ?

LL : Pour n’en citer qu’un seul je dirai l’absence du payement électronique en Algérie, c’est un réel handicap dans notre secteur contrairement aux VTC ou les payements s’effectuent par cash dans le domaine de la location de véhicules une garantie est nécessaire ainsi que le versement de cautions. Pour le moment les payements sont effectués par virements bancaires ou directement au niveau de l’agence. 

N’TIC Magazine : Quels sont vos objectifs sur le court et moyen terme ?

LL : Notre premier objectif serait d’étendre notre réseau d’agences partenaires pour élargir le parc et couvrir l’ensemble du territoire national, en privilégiant les aéroports et les espaces touristiques. Nous travaillons déjà avec plus d’une dizaine d’agences sur les wilayas d’Alger, Oran, Annaba, Hassi Messaoud, Bejaia et Boumerdès avec la disponibilité de plus de 350 véhicules.

Comme objectif à long terme ACR vise à créer une passerelle ou une API pour permettre aux plateformes qui existent à l’international d’avoir une visibilité sur le parc national, et ce, même si ces derniers n’ont pas d’agences ou ne sont pas présentes en Algérie et ainsi ouvrir un accès qui permet de réserver les véhicules depuis l’étranger.

Réagissez


Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur