Date : 22/08/2019
Home

Web

26 juin 2019 Rédaction Imprimer

Le gouvernement pense à un cadre juridique dédié aux startups

L'encadrement des startups numériques, notamment la mise en place d'une stratégie et d'une loi régissant ce genre d'entreprises, sera au centre d'une rencontre qui sera organisée prochainement.

 

C’est ce qu’a affirmé le ministre du Commerce, Said Djellab en marge d'une Conférence sur le rôle des startups numériques algériennes dans l'économie nationale, organisée dans le cadre de la 52e édition de la Foire internationale d'Alger (FIA).

Le ministre dont les propos ont été rapportés par l’APS a précisé que l’objectif de cette rencontre nationale qui regroupera les entreprises et les startups est de créer une passerelle de coopération entre elles et aller vers une économie nationale numérique.

Selon lui, il est « impératif d'accompagner et d'encourager ces jeunes, et mettre à profit leurs idées pour concrétiser davantage d'intégration dans l'économie nationale et créer une économie nationale numérique se veut un devoir ».

« L'Algérie a besoin de développer une économie numérique qui repose sur les expertises nationales jeunes dans ce domaine, sans recourir à l'importation de services de sociétés étrangères », a-t-il indiqué, ajoutant que ces entreprises peuvent constituer une ressource nationale pour la devise hors hydrocarbures, grâce à leur capacité à exporter leurs services vers l'étranger.

Le ministre a également mis en avant le rôle de ces entreprises dans la création de nouveaux emplois, qualifiant ces entreprises de « facteur efficace dans le développement de l'économie numérique ». Et de conclure : « Il est temps d'organiser ce secteur par l'élaboration d'une loi pour encadrer et développer les startups numériques ».

Réagissez


Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur