Date : 19/12/2018
Home

Non catégorisé

Total Lubrifiants Algérie lance la seconde édition du challenge Startupper de l’année

La seconde édition du challenge « Starupper de l’année par Total » est lancée dans 60 pays dont l’Algérie. Les inscriptions seront ouvertes du 9 octobre 2018 au 13 novembre 2018. Pour participer à ce concours, les candidats doivent remplir certaines conditions : être âgés de moins de 35 ans et avoir la nationalité algérienne.

Le projet porté par le candidat peut en être au stade de l'idée ou bien une startup créée au cours des deux dernières années. Il doit avoir un impact social et sociétal et proposer une solution qui répond à un problème lié à la santé, la sécurité, l'éducation, l'accessibilité ou tout autre domaine en lien avec les communautés locales. Il doit aussi avoir un caractère innovant ; il ne doit pas forcément représenter une innovation révolutionnaire impliquant une transformation totale, améliorer une technologie, un produit ou un service existant ou même une façon de fonctionner suffit, selon Total Lubrifiants Algérie. Autre condition exigée pour le projet est d’être réalisable si on est au stade de l'idée, et avoir le potentiel d'être mis en place et déployé en Algérie.

Un jury de dix professionnels et experts de différents domaines seront mobilisés durant deux semaines afin d’identifier les trois meilleurs projets sur une liste de 15 finalistes présélectionnés, selon des critères très clair : la forme du dossier, le caractère ingénieux et innovant du projet, son audace et originalité, son caractère compétitif, sa capacité à créer durablement de la valeur et à contribuer au développement de la communauté locale, sa faisabilité et son potentiel de développement et la prise en compte de l’environnement et de la sécurité.

Les lauréats recevront un accompagnement de la part de Total, une aide financière pour soutenir le processus entrepreneurial, une campagne de communication sur le territoire national et le label « Startupper de l’Année par Total », « coup de cœur féminin » ou « coup de pouce de la filiale ».
Pour rappel, la première édition avait englobé 34 pays et plus de 600 porteurs de projet inscrit sur la plateforme rien qu’en Algérie. Les trois lauréats algériens avait reçu chacun une récompense financière de 2000 000 DA, en plus de l’accompagnement.

Réagissez


Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur