Date : 15/12/2017
Home

It

6 décembre 2017 Lotfi Tamazirt Imprimer

6e édition de Algeria 2.0 : le rendez-vous incontournable des TIC fait son retour !

La sixième édition de l’Algeria 2.0 a débuté ce matin. Pour cette nouvelle édition, pas moins de 6000 visiteurs y sont attendus avec comme thématique l’Afrique et les pays émergeants. Cette édition sera alors dédiée aux compétences africaines et mettra en contact comme à son habitude les professionnels des TIC et du web du continent aux passionnés.

 

On aurait pu penser qu’une sixième édition ferait rentrer l’évènement dans une routine bien connu dans le secteur des TIC ; détrompez-vous ! cette sixième édition revient encore plus fort que jamais avec un programme plus riche divisé entre talks, tables rondes, ateliers et expositions. En effet, l’impact positif qu’a l’Algeria 2.0 sur l’écosystème qu’il crée autour de ses activités n’est plus à prouver non seulement en Algérie mais aussi à l’échelle internationale. Comme le décrivent si bien les organisateurs de l’événement, « Berceau de l’humanité, l’Afrique sera dans un futur proche le berceau des TIC et du Web ».

Très tôt le matin, la banlieue de Sidi Abdellah, d’habitude paisible a vu affluer des centaines de passionnés des TIC venu à la rencontre des plus grands acteurs des TIC et du Web du continent. Après la cérémonie d’ouverture, Karim Embarek, organisateur de l’évènement s’est dit content et en même temps ému que cette sixième édition se concrétise avec toujours comme objectif premier de mettre en avant maitrise et savoir-faire et bâtir des partenariats durables ainsi que de créer des opportunités d’investissement et de networking. Le DG de l’ANPT avait déclaré qu’il était épaté par le courage des organisateurs passionnés qui ont bravés les défis afin de faire vivre ce rendez-vous et a par ailleurs souhaité que l’Algeria 2.0 fasse une rotation sur le territoire national.

S’en ait suivie par la suite une keynote où les différents partenaires et speakers ont pu présenter brièvement les sujets qu’ils vont aborder. Lors de leurs interventions ces derniers avaient décrit leurs volontés de faire bouger les choses et d’apporter une valeur ajoutée et ainsi aider les porteurs de projets à matérialiser leurs idées, car comme l’avait exprimé Yazid Benmouhoub, DG de la Bourse d'Alger avoir des idées ne suffit plus, les startups ont besoin de financement et c’est pour cela que l’écosystème boursier doit se développer annonçant en exclusivité que l’état vient de mettre en place des fonds d’investissement pour les 48 willaya avec une cagnotte de 1 milliard de dinar par willaya, faisant entrer l’état comme actionnaire avec la startup à 49% au maximum pour une durée de 5 années.

Au sein du cyber parc, les visiteurs ont pu découvrir quelques startups venues exposer leurs produit et leurs dernières innovations. Aussi, pendant la session de l’après-midi, était sous le thème des écosystèmes entrepreneuriales, où des figures du domaine à l’instar de Karim Djerboa, ou Riad Hartani avaient soulevé les interrogations de ce qui ne va pas dans le secteur mais surtout les bons agissements qui doivent être entrepris pour y faire face. En parallèle plusieurs ateliers étaient présentés aux visiteurs.

Comme vous avez pu le constater, un menu très riche était au programme de cette première journée, ne ratez donc pas les prochaines journées !

 

Réagissez


Télécharger le magazine en pdf

Les entreprises TIC en un clic

Trouver une entreprise :

Retrouvez-nous sur